Jeunesse, REVUE LITTÉRAIRE, Thriller

Review > Cry for help

new-piktochart_21743309_9b4a720f18469d3911770e92f7dcb0ee42e6f04b

 

cry-for-help-946340-264-432

 

 

• Titre : Cry for help
• Auteur : Liam Fost
• Edition : La Condamine
• Lu en : Format numérique
• Parution originale : Juin 2017
Prix Amazon : Format numérique ; 3.99eur
• Cotation : 16/20

 

new-piktochart_21743309_a93870265fad9f6df8276ecdfd291417432e1b35

Nouvelle ville, nouvelle école, nouveaux amis, Alice n’a jamais eu peur du changement. Avec son caractère bien trempé, cette adolescente n’a pas sa langue dans sa poche. Mais lorsqu’elle apprend que dans son nouveau lycée, une étudiante disparue deux ans plus tôt lui ressemblait trait pour trait, Alice n’est plus si sûre d’elle. Elle devra faire face aux interrogations et aux regards des autres. Aidée par son nouvel ami, Alex, elle décide de découvrir le mysterieux lien qu’elle partage avec la jeune disparue. Mais cette enquête pourrait bien la mener tout droit dans la gueule du loup. Elle aura beau appeler à l’aide, sera-t-elle entendue ?

new-piktochart_21743309_d1873dbbff27bf1128561bd9ea002430bd7a0e2c

Lorsque l’auteur, Liam Fost, m’a proposé l’envoi de ce livre, j’étais assez mitigée.
J’adore les romans jeunesses mais j’avais un gros à priori quant à celui-ci.
J’avais tort.
Je remercie l’auteur pour ce service-presse et je me remercie d’avoir fait un effort pour me lancer dedans sans y aller en traînant la patte.

Honnêtement, je m’attendais pas à le dévorer à cette vitesse.
Ce n’est clairement pas LA révolution de l’année, soyons francs, mais c’est une surprise malgré tout.

Les premières pages donnent le ton directement. Comme j’ai pu le constater dans son précédent ouvrage, « Volatilisés« , l’auteur est fidèle à sa plume. Légère et addictive.
Mais j’ai eu une crainte, la crainte de trouver le rythme effréné lourd au bout d’un moment, comme c’était le cas dans l’autre livre.
Pas du tout.
Je découvre ici un auteur qui malgré son rythme endiablé prend le temps de nous planter le décor, de nous familiariser avec tous ses personnages. Dans sa vitesse se trouve la cohérence.
L’écriture donne réellement une impression de va-vite mais c’est simplement dû à l’addiction qu’elle procure car au niveau de la construction de l’intrigue, des personnages, du décor, je n’ai RIEN trouvé à redire. Il n’y a ni trop, ni trop peu. Tout est parfaitement maîtrisé.
Après, nous suivons l’histoire d’une jeune fille de 16ans, donc le ton va avec. Il m’a fallu un léger temps d’adaptation mais j’y ai finalement pris goût!
Un des points forts, c’est vraiment l’humour, pour le coup j’ai trouvé Alice et Alex vraiment à tomber par terre. J’ai un humour à rentrer dans des lampadaires mais jamais un livre ne parvient à m’arracher des sourires, ici, c’est plus que chose faite!

Parlons-en, des personnages!
J’ai donc trouvé Alice particulièrement drôle, parfois touchante mais parfois très énervante. Ca reste un roman ado et les réactions des ados sont parfois… voilà quoi. La superficialité, la niaiserie, l’égoïsme font partie intégrante de sa personnalité. Heureusement, ce n’est que très peu présent! Autrement, j’aurais définitivement eu du mal avec elle.
Alex, tu ne peux pas ne pas l’apprécier, genre même quand son intégrité est remise en question tu SAIS que non, lui, il est parfait. Il est parfois un peu à la ramasse, mais bon, s’il était vraiment sans défauts, ça ne le rendrait pas authentique!
Les autres personnages, bien que secondaires, sont suffisamment bien développés que pour bien suivre l’histoire.
J’aurais, cependant, aimé qu’on détaille plus la relation entre la nouvelle belle-mère d’Alice et elle-même, j’ai vraiment apprécié les contacts qu’elles ont eus et je trouve qu’on aurait encore pu approfondir cela.

L’intrigue n’est pas pétillante d’originalité mais plutôt très bien menée. En tous cas, l’auteur sait y faire pour donner envie de poursuivre la lecture! L’ambiance est parfois pesante, le suspense parvient à être très présent quand nécessaire mais l’aspect jeunesse prodigue quelque chose de plus posé que pour un thriller habituel. Ca ne m’a pas dérangée le moins du monde, la tension était là quand il le fallait et les moments de répit étaient loin d’être ennuyants.

Mais justement, le plus gros moment de tension débouche, à mon goût, sur une conclusion un rien trop rapide. J’avais déjà eu cette impression avec « Volatilisés » et ça se reproduit ici. Quand l’auteur dévoile tout, il y va pas de main morte! Quand c’est fini, c’est fini!
J’aurais apprécié être menée par le bout du nez un peu plus longtemps, que l’auteur parvienne à me faire douter jusqu’au bout! J’ai été à moitié satisfaite du dénouement, je l’ai trouvé fort abracadabrant mais, ma foi, pourquoi pas?
C’est l’unique point négatif du livre, sa fin. Et encore, c’est loin d’être une catastrophe, entendons-nous! Juste que j’aurais imaginé autre chose, quoi, je ne sais pas, mais autre chose (on savait déjà que je suis une éternelle insatisfaite…)

Je suis ravie d’avoir passé cette journée en compagnie d’Alice (oui j’ai lu le livre en 2h30), je recommande ce livre à tous ceux qui sont ouverts aux livres ados et qui savent qu’ils ne vont pas trop caler sur des détails de personnalité de certains personnages ou le ton que l’auteur prend dans sa narration. Je suis moi-même plutôt pointilleuse là-dessus mais Liam Fost a un don pour emmener ses lecteurs là où il veut! Si le livre se veut être un livre plutôt jeunesse, ça n’enlève en rien sa qualité, au contraire, ça lui ajoute un côté particulier et unique!

Publicités

3 thoughts on “Review > Cry for help”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s