Fantastique

|J’AI LU| Emulsion, au-delà du visible

INFOS - Emulsion


Je veux remercier cette fabuleuse auteure pour avoir écrit un tel livre… Pour me l’avoir proposé en service-presse… Parce que…

giphy.gif

C’ÉTAIT DINGUE. Ce livre est un coup de coeur, enfin, presque, il aurait pu être vraiment un gros gros coup de coeur mais y a juste une dimension qui m’a dérangé dans l’histoire.

On va commencer par le début. Maïa (les vrais sauront que c’est aussi le nom de mon chien, du coup c’était marrant quand je lisais) est une jeune Laotienne d’alors dix ans lorsqu’on la rencontre au début du livre. Elle vit avec son grand-père, au Laos donc, et sa vie est assez… simple mais atypique si on s’en réfère aux standards de notre société actuelle. Elle n’a pas grandi avec la technologie au bout des mains mais avec ses pieds nus qui foulaient la terre à longueur de journée. Elle n’a pas grandi avec un animal de compagnie cloîtré dans son appartement mais s’est liée d’amitié avec un petit tarsier qui vit dans la forêt. Elle a grandi dans un esprit de communion avec la nature et de respect. Elle a grandi dans la vie, la vraie. Celle qui ne nous enferme pas, celle qui nous dévoile telle que nous sommes au monde. Alors certes, cela paraît un peu moralisateur. Au fond, le livre l’est un peu, à sa façon. Mais il laisse surtout planer un espèce d’espoir de retour à cette simplicité naturelle tout en reconnaissant certains bons côtés de notre société actuelle. Car, justement, Maïa est contrainte d’abandonner tout ce qu’elle a connu pour partir vivre avec son père, à Paris, car son grand-père se fait emprisonner pour sorcellerie (sont super tolérants envers ce qu’ils ne comprennent pas, les gens, hein).

On la retrouve donc à presque 16ans, qui essaie toujours péniblement de se fondre dans le moule d’un monde qui ne souhaite pas trop d’elle. Son père est violent et intolérant. Ses frères sont incroyablement humains et intéressants à découvrir. Le plus grand est celui qui a tout de même l’esprit le plus terre-à-terre. Théo est celui dont la personnalité m’a le plus touché et dont l’évolution, surtout à la fin, m’intrigue au plus au point. Grâce à ses frères, elle parvient à subir son quotidien du mieux qu’elle peut. Mais de plus en plus, elle ressent que quelque chose cloche chez elle (chez le monde entier?) …

C’est là que l’autrice arrive à une maîtrise parfaite d’un doux mélange entre fantastique et réel. Illusion contre tangible. C’était incroyable. A chaque moment le concret, le scientifique se confronte à l’imaginaire, le spirituel. Nous avons un socle pour le moins très moderne sur lequel nous reposer mais aussi une dimension toute autre, un dimension beaucoup plus philosophique. Et c’est dans ce monde en miroir où se côtoient le visible et l’invisible que Maïa tente de trouver sa place.

tumblr_mwzipbSsmu1t044u1o1_500.gif

J’admire aussi les thèmes, très actuels, choisis par l’autrice pour développer et assurer son intrigue. Thèmes qui m’ont davantage plu que ce sont des causes pour lesquelles je lutte. En effet, Maïa est végétalienne de naissance. Son végétalisme prendra toute une place dans l’évolution de l’histoire mais je ne tiens pas à trop t’en dire plus, cela vaut vraiment la peine de découvrir tout ça par toi-même. A chaque moment, Vanaly Nomain choisit des mots pertinents, des tournures de phrases judicieuses pour exprimer des problèmes bien présents de notre monde. Que ce soit dans notre manière de concevoir notre Terre ou même les êtres qui la peuplent, elle fait preuve d’un très bon discernement en mentionnant tout ça et ça m’a réellement fait plaisir de découvrir que mes opinions étaient partagées. Alors, en effet, il y a un discours un peu pessimiste mais en même temps le final laisse se dessiner une suite qui nous aidera à y voir plus clair.

« Oui, mais tu as dit que ça aurait pu être un gros coup de coeur? C’est quoi le soucis au final? », te demandes-tu. Et bien, voilà, le spirituel fait partie intégrante du développement de l’intrigue et des personnages tout en ayant une note un peu plus fantastique. Or, j’ai pu relever quelques passages un peu plus tournés sur le religieux et pour moi religieux et spirituel ne font pas spécialement partie du même lot. On mentionne notamment Adam et Eve à quelques reprises et ça a (un rien du tout) alourdi ma lecture mais c’est là un point de vue tout à fait personnel et subjectif!

Au final, ce fut une lecture merveilleuse. Ce livre est d’un genre indéfinissable, une vraie perle, une explosion de créativité et une criante vérité. C’est aussi une histoire qui nous rappelle à quel point la confrontation entre deux cultures peut être violente, source d’incompréhension et de drames. Un travail hallucinant a été réalisé, au vu de la biographie de l’autrice je pense deviner qu’elle se base certainement en partie sur son vécu? Quoi qu’il en est, il va me falloir un moment pour m’en remettre. Me remettre de cette plume délicate, qui m’a saisie au plus profond de mon être et j’espère qu’il en sera de même pour toi, parce qu’il est vital que tu te laisses emporter, toi aussi, au-delà du visible (c’est beau, hein, j’aurais presque chialé en écrivant ça).

signature_02

16 réflexions au sujet de “|J’AI LU| Emulsion, au-delà du visible”

    1. Merci c’est adorable! Oui, c’est pour ça que j’ai bien précisé que c’était totalement personnel et subjectif mais au fond.. tout avis est subjectif. Mais l’auteure m’a dit que c’était pas du tout intentionnel d’apporter une dimension religieuse, comme quoi!

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s