Fantasy, REVUE LITTÉRAIRE, Young-adult

│J’AI LU…│Un palais de colère et de brume

Infos générales 2018

INFOS ACOMAF.jpg

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈

4e de couverture 2018

Feyre a survécu aux défis d’Amarantha. Elle est devenue une Fae, créature immortelle, et a hérité de pouvoirs qu’elle ne maîtrise pas.
Mais son cœur est resté celui d’une humaine, et elle ne peut effacer ce qu’elle a dû commettre pour sauver Tamlin et la Cour du Printemps…
Elle ne peut non plus oublier qu’elle a conclu un marché avec Rhysand, le redoutable Grand Seigneur de la Cour de la Nuit. Une semaine par mois, elle doit séjourner à ses côtés, dans son palais. Et si elle est d’abord réticente, elle va découvrir qu’il est loin d’être le Fae cruel et manipulateur qu’elle pensait connaître. Et, à ses côtés, elle va apprendre à dompter ses pouvoirs d’immortelle. Et douter de ce qu’elle ressent pour Tamlin…
Mais au-delà de la Cour de la Nuit, une menace se profile à l’horizon. Car les desseins du roi d’Hybern pourrait bien ébranler tout le royaume des immortels.

┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈┈

Mon avis 2018

(/!\ Possible présence de spoilers si tu n’as pas lu le premier tome, j’ai essayé de le chroniquer sans spoiler le premier tome mais franchement à part dire « c’est cool » la chronique en ressortait peu convaincante)

Coucou.

Bienvenue dans une nouvelle chronique chaotique dont tu ne verras ni le commencement ni la fin car je vais devoir parler d‘UN SATANÉ COUP DE COEUR!

kung fu panda.gif

Y a presque tout juste un an, je lisais le premier tome de cette saga « Un palais d’épines et de roses ». J’avais déjà fort fort fort FORT apprécié et tout le monde s’accordait à me dire que le tome 2 allait encore plus me séduire.

Pour être séduite, j’ai été séduite.

Voilà.
A la semaine prochaine pour d’autres articles.

Quoi?
Ah parce que je dois développer en plus?
Mince, t’es foutu.

Trouver des mots qui traduiraient le centième de l’excellence qu’est ce bouquin m’est pour ainsi dire impossible.
Du début à la fin, j’ai été absolument soufflée par le génie de Sarah J. Maas qui s’impose comme une écrivaine brillante, féministe (oui oui) et très probablement sous l’influence d’une quelconque entité démoniaque (parce que pour réussir à nous pondre un récit pareil, y a juste pas moyen, elle a conclu un pacte avec le diable désolée).

Feyre, suite à ses aventures fort sympathiques (si on considère le sang, la mort comme sympathique mais paraît que c’est relatif) du tome précédent, doit donc s’accommoder d’une toute nouvelle situation puisqu’elle a alors laissé derrière elle sa vie de mortelle pour celle, immortelle, d’une Fae.
Sans compter tous les traumatismes liés auxdites amusantes péripéties.

Assez rapidement, sa relation avec son adoré Tamlin prend une tournure assez déplaisante. En résumé, elle devient une femme de compagnie. Aussi simple et détestable que cela. Son existence se résumera à paraître à la Court, rester en retrait, devenir un incubateur sur pattes pour assurer une descendance, devenir prisonnière. C’est simple, Tamlin lui fait à la rigueur payer l’audace qu’elle a eu de venir à sa rescousse (bawiméoh, une femme ça se bat pas, ça protège pas un homme donc il est un peu temps que Tamlin joue son rôle de mâle m’enfin, pour qui on le prendrait si sa femme s’émancipait un peu. QUELLE HORREUR, c’est impensable).

i hate men.gif

Un certain pessimisme a fait son apparition au fur et à mesure que Tamlin me revenait comme LE personnage le plus détestable au monde car j’avais vraiment peur que la situation continue de se dégrader (ouais les gros matous comme Tamlin dont l’égo surdimensionné déborde de chaque phrase ainsi, non quoi). Fort heureusement, l’auteure mène avec justesse son histoire, nous présentant une héroïne avec une force de caractère indéniable.

J’ai découvert Feyre sous un nouveau jour. Son évolution, son émancipation même, font la force de ce roman. Elle devient tout ce qu’on l’empêchait d’être, à notre grande satisfaction. D’une ombre qui s’esquissait à peine dans le premier tome, elle se révèle et s’affirme tout au long de l’histoire. Avec une infinie clairvoyance, tout en restant humaine avec ses faiblesses, elle parvient à faire les bons choix, les choix difficiles, ceux qu’on ne veut pas faire, ceux qui mettent le pauvre lecteur (moi) terriblement en colère, les choix qui font de ce bouquin une perle, un joyau.

It's so beautiful

Je ne peux pas poursuivre ce semblant de chronique déjà peu constructive sans parler de Rhysand. Ah. Rhysand. Qui a dit que je ne pouvais pas être charmée par un personnage masculin et la possible romance qui en découlerait? Nul ne peut résister à Rhys, et s’il existe une vile créature qui n’aurait pas encore succombé : qu’elle se
dénonce maintenant et subisse ma terrible colère et incompréhension!
(ou pas, ça fera plus de Rhys pour la fangirl insatiable que je suis niarkniark)
Ce personnage est terriblement bien abouti. J’ai rarement été aussi convaincue par un personnage et son vécu.
Il est un paradoxe vivant, la réalisation de l’intelligence, la cupidité, l’arrogance mais aussi l’altruisme, l’infinie gentillesse, la dévotion.
Et bon sang, ENFIN une belle relation. Une relation qui te fait pousser des ailes, qui n’arrive pas comme un cheveu sur la soupe (that expression svp, je viens de manger de la soupe sûrement des relents de digestion qui s’échappent parce que pour sortir une expression ainsi, j’t’ai habitué à mieux pire), n’est pas toxique, n’est pas malsaine, te donne le pouvoir de déplacer des montagnes pour les bonnes causes, mais bon sang, ils font quoi les autres romans young-adult, prenez exemple sur celui-ci enfin! Tu vois que je parviens à apprécier et carrément baver sur de la romance! Je demande juste un peu de bon sens (tu me croiras pas mais j’avais écris ‘de bon sang’, je crois que je me transforme en une créature obscure, à l’aide), de respect, y en a marre des pseudo-romances destructrices qu’on nous vend comme l’apogée du romance-goal à atteindre, juste non quoi. Mais je m’égare (pour changer).

Au-delà de Feyre et Rhysand (et Tamlin mais on va faire comme s’il n’existait pas), nous rencontrons de nouveaux personnages, majoritairement du cercle rapproché de Rhys.
Morrigan, Cassian, Azriel, Amren, quatre personnalités extraordinaires, extravagantes, qui m’ont séduites. Amoureux de bromance, tu seras comblé avec ce tome deux où les relations entre les protagonistes sont au coeur de l’intrigue. Il règne dans leur « squad » un respect formidable, une sorte d’admiration mutuelle même qui rend juste l’histoire d’autant plus … ouf quoi (j’explique bien ça, hein?)

Tu te sens inextricablement liée à ce petit monde et c’est là où Sarah J. Maas se joue de toi. Tu passeras par des émotions que tu ne pensais même pouvoir ressentir. Et c’est dans cet état constant de mélange entre infini désespoir et exultation intense que tu t’immisces dans ces pages. Un récit dont tu ne sors pas indemne, qui te bouleverse réellement. Tu vis chaque évènement avec Feyre comme si tu partageais son histoire. Tu apprends avec elle à te sortir de situations épouvantables, à faire confiance, à ne plus faire confiance. Tu remarques que les apparences sont définitivement bien trompeuses, qu’il est facile de manipuler et d’être manipulé.e. Ou encore que le monde regorge d’innombrables surprises, que les étoiles écoutent nos rêves et nos souhaits et y répondent, même si pas toujours de la manière qui nous convient…
Tout est mesuré, sans le vouloir, c’est là que c’est du génie, il y a comme cette nonchalance, cette aisance désinvolte dans la manière de nous vendre du rêve avec cet univers. Lire du Sarah J. Maas nuit à votre santé, franchement. J’ai presque envie de pleurer en finissant cette chronique parce que ça veut dire ‘mettre de côté’ (est-ce seulement possible?) cet univers jusqu’à la sortie VF du dernier tome. J’ai bien essayé de soudoyer les éditions la Martinière Jeunesse pour qu’ils éditent le tome trois maintenant mais bizarrement, ils sont pas trop d’accord.
Mais que dis-je, je suis irrévocablement atteinte, je ne pourrais pas mettre ce que j’ai ressenti durant la lecture de ce livre de côté.
Surtout que… la fin quoi.

Everything is ok.gif

Devrais-je conclure ma chronique maintenant?
Probablement.
Elle ne fait déjà plus sens depuis quelques paragraphes (ou même depuis le début).
Mais j’ai la sensation de n’avoir qu’effleuré le sujet… Il y a tellement plus à dire, tellement MIEUX pour le dire…
C’est inexprimable et bon sang (encore du sang, misère, on m’a perdue) que ça fait du bien de se rappeler pourquoi on lit, pourquoi la lecture est si merveilleuse, pourquoi nous, lecteurs, vivons de multiples vies, des vies fantastiques, des vies dont on n’oserait à peine rêver tant l’inventivité défie tout sens de la réalité…

AU FINAL…

Cotation Coup de coeur.jpg

(était-ce nécessaire de le préciser?)

Publicités

28 réflexions au sujet de “│J’AI LU…│Un palais de colère et de brume”

  1. Bon, comment ne pas avoir envie de se jeter sur ce deuxième tome après ta chronique ?? J’ai beaucoup aimé le premier tome même si la fin ne m’avait pas complètement convaincu (un peu trop facile et gentille à mon goût). Mais j’ai vraiment hâte de retrouver Feyre et de découvrir son évolution. J’ai déjà eu un petit faible pour Rhysand, j’ai très envie de le connaître encore davantage. Par contre, Tamlin risque de vite m’énerver…

    Aimé par 1 personne

    1. Franchement je n’ai jamais lu de mauvais avis dessus, et tout le monde s’accordait à dire que le deuxième était 1000x mieux que le premier et je comprends tout à fait maintenant et ne peux que te recommander de tenter de poursuivre l’aventure! 😁

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s