BRIC A BRAC, Tea Time Talk

│TEA WITH EMA│Qu’est-ce qu’un blogueur littéraire?

Ça faisait un moment n’est-ce pas? Qu’il s’agisse de reviews ou d’articles divers, tu as bien remarqué que l’inspiration n’était plus au rendez-vous sur le blog. Nous pouvons remercier Migraine, qui m’accompagne constamment depuis 2 mois maintenant. Qui ne me lâche pas, ou très peu, ne me donnant que très peu de répit pour mes activités. Ça ne va toujours pas mieux mais j’ai eu, grâce à une charmante personne, une idée merveilleuse, une inspiration soudaine pour cet article. Voilà pour le pourquoi du comment.

Nous arrivons donc au comment.

Qu’est-ce qu’un blogueur?

giphy

Qui est-il, que fait-il, pourquoi le fait-il, qu’y gagne-t-il?

Je pense que tu vois tout doucement se dessiner mon idée à l’horizon, là, au loin, quelque part… Et surtout je pense que tu me connais assez que pour savoir que je ne modère pas mes propos et que je suis souvent pas du tout objective, mon ressenti personnel parlera certainement beaucoup trop mais who cares, je suis pas journaliste (oh on tient un début).

Il y a quelques jours, un auteur m’a contacté pour lire son bouquin. Anormal? Non, pas expliqué ainsi. Je recommence. Il y a 6 mois, j’ai pondu un article qui explique en long et en large pourquoi je suis dans l’incapacité d’accepter de nouveaux services presses, demandes de partenariat, etc. Depuis 6 mois, je continue de recevoir plusieurs demandes par jour. Il y a quelques jours j’ai reçu un message qui annonçait : « Bonjour, je vous envoie mon dernier livre. En vous souhaitant une bonne lecture, cordialement Jean-Gudule » (nom volontairement modifié pour des raisons évidentes de confidentialité car je suis une meuf sympa si vous l’ignoriez encore). Avec livre envoyé en PDF, voilà, merci bisous sur ma fesse droite.

Reprenons les points qui me chiffonnent. Je prends la peine d’expliquer pourquoi je n’accepte plus de lectures autres que celles de ma PAL actuelle, je mentionne cela plusieurs fois sur mon blog notamment dans l’onglet Partenariats et Contact qui est le seul endroit où est repris mon adresse mail ‘pro’ donc inévitable de louper la mention si tu m’envoies un mail. Et on parvient à avoir plusieurs auteurs par jour qui ne savent pas lire une phrase. Ce n’est pas encore très grave. Là où ça devient plus embêtant c’est quand tu prends la peine de répondre (gentiment, je te jure) et d’expliquer que tu ne peux pas accepter, dans 75% des cas tu te prends une ribambelle de joyeux mots t’invitant à danser sur le prochain bûcher d’invocation satanique que tu croises. LÀ ÇA ME CHIFFONNE. J’ai donc juste arrêté de répondre à mes mails.

Mais Jean-Gudule reprend à lui tout seul une saltimbanque de n’importe quoi. J’avoue avoir répondu avec BEAUCOUP de sarcasmes (les vrais savent lel), donc je comprends que ça ne plaise pas mais c’était un peu le combo de trop qui m’a fait perdre patience. On commence avec un monsieur qui me contact sur mon Facebook PRIVÉ. Alors que j’ai une page et une adresse mail. Déjà là, je trouve ça déplacé. Puis qui me soumet son livre de nulle part, qui est à l’opposé de mes lectures habituelles, et tout dans sa façon de formuler sa phrase indiquait clairement qu’il envoyait ça à des blogueurs de manière hasardeuse sans même se soucier d’avec qui il causait, et surtout merci de me laisser le choix encore. J’explique tout ça avec beaucoup de sarcasmes, fatalement Jean-Gudule a peu apprécié (ce que je comprends mais juste stop à un moment) et m’a invitée à changer de métier.

dean.gif
Ma réaction à ce moment précis.

ON Y EST.

Le point que je veux vraiment aborder. C’est vraiment une pensée répandue parmi les auteurs et l’édition en général, j’ai l’impression. Pour la plupart des petits blogs comme le mien et ceux que je suis, nous ne gagnons strictement rien à la publication de nos écrits, reviews modestes et TAG. Blogueur n’est pas notre métier. Nous avons pour la plupart une vie bien chargée à côté (typiquement pour moi : unif, boulot étudiant 20h semaine aux horaires improbables du genre 21h-5h du matin, formations diverses dans le monde canin, mon chien à rééduquer et un semblant de vie sociale parfois aussi. Sans oublier la santé qui part en vrille). Nous ne sommes tenus par aucun engagement, nous ne devons rien à personne si ce n’est nous-mêmes. Notre blog est un passe-temps comme les autres, que nous faisons par envie, si l’envie se fait moins présente CE N’EST PAS GRAVE.

Nous ne sommes pas des professionnels, ou rarement. Nous n’avons pas été formé à pondre des vraies critiques littéraires (t’as vu les bazars que j’écris, manquerait plus que quelqu’un m’ait formé à faire ces horreurs, le pauvre). Et c’est justement ce que Jean-Gudule n’a pas manqué de souligner après que je lui ai expliqué que comportementaliste canin était plus mon métier en fait (enfin, en voie, hein) et de s’être senti obligé de me rappeler le bruit que fait le chien : « ouaf ouaf je comprends mieux votre amateurisme »

Et bah…

OUI ET ALORS?

On démarre rarement un blog (surtout littéraire j’ai presqu’envie de dire) en pensant qu’on va percer dans le milieu, devenir riche et célèbre. On fait ça par une passion commune : la lecture. Et par la suite : partager cette passion avec d’autres personnes car on ne va pas se mentir c’est quand même de plus en plus rare de rencontrer des vrais mordus de lecture (je n’en connais de la vie réelle vraie que 2 en fait). Par la suite encore : pourquoi pas réussir à trouver l’opportunité d’avoir un contact avec des auteurs par le biais de partenariats ou que sais-je, et là encore, tout le monde diffère. Ça m’a plu un moment, j’ai pu notamment discuter et garder contact avec 3 autrices merveilleuses à travers mes services presses mais j’y ai aussi vu un monde plutôt sombre de la sphère littéraire.

hello

On s’en ramasse vraiment plein la gueule à partir du moment où on commence à avoir des partenariats, même occasionnels. Entre jalousie des autres blogueurs (je pense notamment aux nombreux coups de gueule sur Instagram)  impatience des auteur.e.s et la propre pression morale qu’on se met tout seul comme des grands ; c’est un monde vaste et joyeux. J’ai eu un moment où j’avais peur de refuser des lectures, peur de froisser les auteur.e.s et d’avoir mauvaise réputation ‘dans le milieu’. MAIS. Juste.

no.gif

C’est pas ainsi que ça se passe. Lire est une passion on est tous d’accord là-dessus? Et je pense que dès le départ si on n’a pas vocation à devenir critique littéraire pro pourquoi s’emmerdouiller avec des choses qui ne nous plaisent pas, qu’on n’est pas sûr.e pour x raisons? Notre blog n’est pas un business qu’on doit faire tourner, on est pas à la tête d’une entreprise. Oui on est des amateurs, et on est fiers bordel. Je suis fière de pondre des avis plus que subjectifs, au ton carrément détestable parce que c’est ce que je suis, ce que j’aime. Si d’autres aiment? Tant mieux! Nous n’avons pas signé de contrat qui stipule « être à la merci de n’importe quel auteur à n’importe quelle heure pour n’importe quoi parce que tu lis donc c’est ton job ». NON. Et non, nous n’avons pas de ‘chance’ d’être sollicités plusieurs fois par jour pour x demandes de la part de maisons d’édition car c’est aussi courant d’entendre : « Moi j’aimerais bien, t’as trop de chance, alors arrête de te plaindre ». Non, ce n’est pas de la chance de devoir refuser plusieurs fois par jour parfois à contre coeur quand c’est juste l’univers qui fait que c’est pas possible pour le moment, puis que tu prends une ramassée d’insultes sur plusieurs générations et deux jours après avoir de nouveau un mail de la même personne. Ou accepter à contre coeur en expliquant que tu sais que ça va pas le faire mais l’auteur te pompe tellement que tu dis oui puis en effet ça n’a pas été et l’auteur veut rien entendre. Non ce n’est pas de la chance car en face de nous on n’a pas toujours des personnes avec la même sensibilité et la même compréhension que nous et quand on ramasse pour la xieme fois de la journée, non, c’est pas de la chance.

Nous sommes des amateurs. Nous sommes des blogueurs de passion. Nous sommes là pour notre plaisir, pour découvrir selon nos désirs et pour rencontrer des personnes motivées par les mêmes raisons. Nous ne gagnons rien si ce n’est quelques visites par mois, ou plus, ou pas du tout. Un commentaire à l’occasion. Une personne vachement sympa avec qui on discute plus régulièrement. Une troupe d’amis avec qui se retrouver aux salons littéraires, ou des noms d’auteurs à découvrir là-bas. C’est tout. Mais c’est déjà tellement.

SEE YOU SOON

51 réflexions au sujet de “│TEA WITH EMA│Qu’est-ce qu’un blogueur littéraire?”

  1. Hé mais il est sérieux Jean-Gudule là ? C’est quoi ça !? Tu l’as marqué noir sur blanc et après il s’étonne de se faire recevoir ! Jusqu’ici, vu que je n’ai pas une audience dingue, je n’ai pas eu de demandes comme tu en as, et sur Simplement, je ne suis tombée que sur des auteurs vraiment adorables… Mais même nous, on a tendance à oublier qu’on fait ça pour le plaisir et la découverte de base, et QU’ON EST PAS REMUNERES. Du coup, de ce fait, 0 obligation ! Et surtout en numérique ! Je ne peux pas lire les gros pavés en numérique, alors qu’en papier, ça me fait vraiment plaisir. Et je sais que c’est un investissement les SP papiers pour les auto-édités et les petites ME. Enfin bref, y’a de supers côtés dans cette commu, mais je pense qu’on se dirige droit dans le mur en ce moment.

    J'aime

    1. Mais le truc c’est que la plupart ne sélectionne même pas un minimum les blogs à qui ils font leur demande, et par conséquent les personnes derrière qui doivent gérer ça. S’ils passaient ne serait-ce que deux minutes voir quel type de livre on lit et si on n’a rien mentionné sur le fait de les contacter d’une manière ou d’une autre ce serait déjà presque parfait. Puis y a la forme et manière de faire ses demandes aussi. On s’étonne que je réponde des  »désolée j’ai aqua poney » alors que j’ai pondu un satané article où je me justifie alors que je devrais pas avoir à le faire en premier lieu.. Mais on prend même pas la peine de le lire avant de faire des demandes. La seule maison d’édition exemplaire sur ça c’est Librinova c’était une magnifique expérience de ‘travailler’ avec eux, ils sont super à l’écoute compréhensifs et tout ce que tu veux genre chapeau. Mais c’est bien la seule qui se démarque parmi les autres ou auteurs qui m’ont contacté depuis que j’ai mis mes partenariats en stand by.. C’est grave je trouve.. On est humain et c’est une passion qui implique des humains derrière le produit livre, et ce des deux côtés l’auteur et le blogueur après. Et au final y a pas vraiment de communication et d’échange..

      Aimé par 2 personnes

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi et tu as tout dit dans cet article très intéressant ! Pour ma part, je n’ai accepté qu’une fois un petit partenariat ainsi qu’écrire une chronique pour quelqu’un, mais vraiment parce que le livre était en lien avec ce que j’aimais et que j’ai adoré le concept (bon, après faut dire que je n’ai pas beaucoup de demandes, j’ai un minuscule blog, et je ne cherche pas à ramasser de l’argent ou à écrire des articles sponsorisés ou faire de la pub et être payée pour ça ahah). Comme tu l’as si bien dit, il s’agit d’une passion, il s’agit de faire ce que l’on a envie et ce que l’on aime pour notre plaisir, pour partager ce que l’on souhaite transmettre de notre univers. A partir du moment où l’on se met à écrire des choses qui ne sont pas forcément en lien avec ce qui nous tient vraiment à cœur, pour de l’argent ou une quelconque forme de reconnaissance, tout le blog perd son identité et sa crédibilité…
    Il est parfois très bien de pouvoir faire connaître une œuvre ou un auteur peu connus évidemment, tant que cela reste dans le respect des deux parties et du blog. Il ne faut jamais se forcer ni à écrire pour les autres ni à mentir dans un article en disant que c’était génial alors qu’on ne le pense pas nous-même, juste pour faire plaisir. Ton blog est très bien comme il est, ne le change pas 😀

    J'aime

  3. Si ça peut te rassurer, tu n’es pas la seule. Chez moi aussi, il est précisé sur la page de contact (la seule où se trouve l’adresse mail adéquate) que je n’accepte pas certains types de livres et que dans ce cas, ce n’est même pas la peine de me contacter. Et devine quoi ? 90 % des gens qui le font relèvent précisément de ces catégories qui ne m’intéressent pas, qui ne correspondent pas à ma ligne éditoriale, etc. 90 %. Déjà 9%, je trouverais ça abracadabrant (on se demande si certains, qui ont l’ambition d’écrire, savent lire…), alors la quasi-totalité ! Bref… Comme toi, j’essaye de répondre gentiment (et la patience envers ce genre de personnage qui se fout de tes envies et tente de forcer le passage, ce n’est pas dans ma nature profonde, on va dire). Jusqu’ici, c’est toujours bien passé, et je ne me suis jamais fait insulter. Mais je souhaite bien du plaisir à celui qui tentera ça, et qui voudra me rabaisser. Je pense qu’il aura besoin d’une cellule de soutien psychologique ensuite 😀

    J'aime

    1. Honnêtement, je ne sais pas si ça me rassure… C’est quand même grave, comme tu dis la moindre des choses quand on propose un livre c’est de lire un minimum ce qui est renseigné sur le blog qui nous ‘intéresse’ pour être sûr de pas commettre d’erreurs. Mais là on est plus confronté à des auteur.e.s qui visent large, sans se soucier de la personne derrière le blog et se ‘contente’ juste de faire sa pub. J’ai rien contre les pubs en soi, je trouve même ça plus justifié quand tu doutes que le style peu convenir au blogueur mais de là à proposer voire imposer ses livres alors qu’ils ne conviennent de toute évidence pas, c’est vraiment tiré par les cheveux…

      Aimé par 1 personne

  4. Un article salutaire ! J’ai jamais eu de SP (en même temps, va voir mon blog et devine ce que les maisons d’édition peuvent m’envoyer… Ca part dans tous les sens – et je les refuserai de toute façon), donc je n’ai jamais eu droit à ce genre de réponses agressives (et même quand un auteur m’a demandé si je voulais lire son livre et que je lui ai expliqué que c’était pas le moment pour moi, il a été gentil). Bon courage à toi, si tu dois changer de métier, pareil pour lui, et bien plus ! La politesse, ça s’apprend !

    J'aime

    1. J’ai été abasourdie par ce manque de respect en effet. Alors, j’ai certes répondu avec énormément de sarcasmes mais vu le peu de sérieux de la situation de base j’ai vraiment pas pu me retenir, j’en tombais des nues… Heureusement, il y a aussi des auteurs bien plus sympathiques et qui ne prennent pas la mouche face à un refus mais ce n’est pas la moitié de ceux avec qui j’ai pu échanger… C’est vraiment dommage…

      Aimé par 1 personne

  5. C’est affligeant la stupidité et l’égoïsme parfois … Bon courage pour te remettre et pour supporter tous ces râleurs, j’espère que tu gardes plaisir à ce que tu fais. En tout cas merci pour tes chroniques 🙂

    J'aime

    1. Je garde plaisir, en apprenant à mettre plus de distance avec les auteurs. C’est bien dommage mais vu que ce n’est pas mon métier je n’ai pas à me forcer… Il m’a fallu du temps pour le réaliser, et avec le recul je me rends compte que c’a fortement contribué à ma panne de lecture donc stop maintenant… 😀 Et merci à toi!

      Aimé par 1 personne

  6. Bon c’est pas une surprise cette histoire vu qu’on en avait discuté mais j’aime beaucoup ton article qui rappelle les fondamentaux et met au jour un paradoxe. Sommes nous ou non des pros, qu’est ce qu’un partenariat avec un éditeur ? En tant que blogueuses, j’ai du mal parfois à me considérer comme faisant un travail alors que beaucoup d’auteurs et d’éditeurs le voient comme ça, raison pour laquelle ils offrent un roman (papier ou numérique) contre une chronique. Échange de bons procédés quoi. On a eu un débat la dessus aux Imaginales. Parce que oui nous sommes à l’origine des passionnés qui partageons une passion, on veut le rester, mais quand on commence à se faire un peu connaître et recevoir ce type de demander, quand on en accepte certains et pas d’autres, ça crée forcément des problèmes car tout est subjectif, rien n’est officiel ou clairement établi concernant la condition du blogueurs. Bon OK je m’emballe un peu ! Mais ça pousse à réfléchir.
    Ce que je veux dire après ce petit instant tranche de vie c’est que je fréquente beaucoup d’auteurs en salon et j’en connais certains qui sont un peu comme Jean Gudule. Ils sont dans une optique vente à tout prix sans se soucier du lecteur, de ses goûts, tu retrouves forcément la même chose sur Internet avec encore plus de facilité parce que tu as un écran entre toi et la personne. Donc un sans gêne de plus. Ce que je n’arrive pas à comprendre c’est à quel moment ils ont cru que c’était une bonne idée d’agir comme ça ? À quel moment ils ont pensé que ça allait vraiment apporter quelque chose à leur roman de s’adresser aux blogueurs comme à des chiens qui doivent obéir gentiment parce qu’ils sont bien dressés ? Et encore tu parles plus gentiment à ton chien. Dans quel monde vivent ces gens ? Je trouve ça terrifiant et révélateur d’un grand problème d’éducation sur le net. Mais bon, autre débat.
    En tout cas j’espère que ce type va te foutre la paix et qu’il sera dénoncé par quelqu’un de moins scrupuleux que toi. Vu son comportement et ses mots, il ne mérite pas de conserver sa réputation intacte.
    Je te souhaite aussi un bon rétablissement en espérant te recroiser vite en pleine forme 😊

    J'aime

    1. C’est toujours super instructif de te lire! Je rejoins totalement tes réflexions. Je pense que ces gens ont vraiment peur, peur de l’échec que sais-je et que l’aspect business prend le pas sur leur passion. Faut quand même pas se voiler la face, je doute que le petit auteur francophone puisse vivre très aisément de ses bouquins… Ca arrive, mais ça reste rare. Et ça le restera d’autant plus si les auteur.e.s continuent de voir ça comme un business au lieu d’un véritable échange… Mais bon, c’est mon opinion of course! Et je me trouve particulièrement gentille de ne pas avoir afficher les captures d’écran c’est vrai! 😀 Merci beaucoup en tous cas! Ca commence tout doucement à aller mieux, on croise les doigts !

      Aimé par 1 personne

  7. Merci pour cet article! Quelle histoire! Je n’imagine même pas à quel point ce Jean Gudule doit être imbu de sa personne pour réagir comme ça!
    Après peut-être que quand il t’as dit: « changez de métier » il voulait que tu deviennes journaliste pour lire son livre coûte de coûte 😛
    Les gens sont fous, déjà les blogueurs jaloux ça n’a pas de sens pour moi, je pensais que la blogosphère était là pour partager de la bonne humeur et de la bienveillance? (Et des râleries un peu parfois mais pas détraquer les autres blogueurs,…)
    Et puis sérieux, un auteur ne gagne déjà pas beaucoup avec ses livres et si en plus il ne fais pas attention à sa façon de parler aux autres ça ne va pas lui faire gagner des lecteurs,…
    Bref: BON COURAGE POUR LA SUITE!!!!!

    J'aime

    1. Imbu, avoir très peur et considérer l’écriture comme un vrai business.. C’est triste, dommage… Tu m’imagines, moi journaliste? Pauvres de vous! 😀 C’est exactement ce que je me dis… Comme le disais Graziella dans un commentaire précédent : on va droit dans le mur pour le moment… Merci beaucoup!

      Aimé par 1 personne

  8. Quel article ! Je n’en reviens pas que ça puisse se passer comme ça. Ça ne fait pas très longtemps que je suis sur la blogosphère, même pas 1 an, très peu de visites, et j’ai reçu une seule demande d’un auteur. Au final je n’ai pas beaucoup aimé son livre et il a été très compréhensif ! Du coup dans ma naïveté je pensais que ça se passait toujours comme ça. Merci de mettre au jour ce genre de comportement, et merci pour tes articles toujours très honnêtes 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Et oui, la « rançon de la gloire », c’est pas l’truc qui fait rêver! C’est déjà bien que tu te sois accordé une prise de recul. Courage, à force de refus, on te fera moins de demandes, du moins je te le souhaite. Que cela n’entache pas ta passion! Et pour les migraines, bois beaucoup et je te conseille un petit tour chez un acupuncteur, si tu a déjà essayé plein de choses…. vois aussi peut-être un ostéo. Je sais que financièrement c’est pas évident quand on est étudiant, mais ça peut valoir le coup! bises bises câlins ronron, contente de voir ton retour!

    J'aime

    1. Oui et heureusement que je l’ai fait… Je commence à réaliser que tout ça a fortement contribué à ma panne de lecture qui s’éternise vachement mais ici plus avec mes problèmes de santé. Ostéo déjà vu, il débloque mes cervicales qui sont fatalement en sur-tension avec la douleur constante mais deux semaines après c’est foutu. Mais l’acupuncteur est une piste que je n’ai pas encore explorée… Ici on a réajusté mon traitement, je vois une différence mais couplé à un autre type de médecine ça pourrait être sympa, merci pour l’idée! Merci de ton commentaire!

      Aimé par 1 personne

      1. si l’acupuncture peut t’aider, ce serait col, surtout pour la gestion du stress… si j’ai isolé UNE raison à la plupart de mes migraines, c’est bien la contrariété! A coup sûr je me tape la tête contre un mur le soir………

        J'aime

      2. Ici y a pas toujours de déclencheurs. J’ai certes des migraines liées au stress etc mais j’ai vraiment un type de migraine qui se détache des autres et qui survient n’importe quand même en plein milieu de la nuit alors que je dormais paisiblement… Et c’est celles-là qui m’ennuient bien!

        J'aime

  10. Super article ! Tellement criant de vérité. Personnellement, je ne rencontre pas le problème que tu décris mais je peux le comprendre. Parce qu’on a une vie sociale et professionnelle à côté et qu’on ne peut pas humainement tout lire dans une vie. Et rien de plus horrible (j’imagine) que de recevoir des mails impersonnels envoyés en masse. Courage !

    J'aime

  11. Je n’ai jamais connu les mêmes problèmes que toi, mais je trouve cet article absolument génial. Je suis assez sidérée par le comportement de Jean-Gudule… je reste assez dépassée par l’agressivité et le manque de volonté à comprendre les autres un tant soit peu que montrent certaines personnes (perso, c’est plus vis-à-vis de ma chienne justement que je l’expérimente). Bref, bon courage en tout cas !

    J'aime

    1. Dans tous les domaines c’est la même chose. Maintenant que tu parles de chien, je me forme en éducation positive pour être comportementaliste toussa mais en même temps que mes études universitaires, et je rééduque ma chienne sortie de refuge l’année passée qui ne connait rien à rien, et c’est sidérant de voir le peu de compréhension que j’ai de la part d’autres passionnés, le nombre de fois que des pros nous on tiré vers le bas et finalement, seule, ‘amateur’ pour reprendre le terme de l’article, je m’en suis sortie pour la rééduquer (même s’il reste du chemin évidemment). Comme quoi… Merci beaucoup!

      Aimé par 1 personne

      1. C’est génial que tu fasses ça ! Et tes études, c’est dans le même domaine ?
        Ce qui me choque encore plus, c’est que tu me dis que tu rencontres cette incompréhension même venant de passionnés. Ça me semble contradictoire avec le fait d’être passionné, mais les gens peuvent être tellement… surprenants.
        Hier, j’ai rencontré une femme qui avait un lévrier, elle était super sympa, les chiens ont pu jouer, mais elle me disait qu’elle aussi elle tombait fréquemment sur des hargneux qui lui disaient d’attacher son chien (qui ne fait alors strictement rien de mal). T’as des chiens tailler pour la course qui ont besoin de se dépenser, mais t’as des gens qui apparemment les voudraient attachés h24. No comprendo.
        En tout cas, ta chienne a beaucoup de chance. Elle était vraiment traumatisée ? Tu connais son passé ou pas du tout ?
        La mienne vient aussi de la spa, mais je ne comprends pas du tout ce qu’elle faisait là. Elle est adorable, elle avait les bases niveau éducation (y a que le rappel qui coince, mais bon, je peux comprendre qu’une odeur de lapin soit plus intéressante même si on travaille dessus), elle est hyper sociable… et pourtant ce n’est pas facile tous les jours, donc je t’admire vraiment.

        J'aime

      2. Non pas du tout, je suis en littérature moderne anglais/italien pour devenir prof. Rien à voir. Mais à terme je souhaite me consacrer uniquement à l’éducation canine. Je fais des études pour avoir un plan B et un point de départ sûr ! Après je comprends les gens qui demandent d’attacher les chiens qu’ils rencontrent. J’ai typiquement ces demandes là tout simplement car au départ ma chienne ne savait pas gérer des rencontres canines, du genre réactions très agressives et dépendant du contexte etc je ne peux pas prendre le risque que le chien en face vienne bousiller des mois de boulot si j’ai pas l’occasion de faire demi tour, donc là je demande de rattacher car sinon ça fout juste en l’air tout le travail de ma chienne si le chien en face vient dire bonjour tu vois ? Car la mienne qui ne connaissait pas les chiens et le peu qu’elle en connaissait c’était des expériences très négatives bah n’importe quelle rencontre au départ elle le prenait pour une agression elle avait besoin d’espace et je peux pas, ainsi que le maître, être sûr à 100% que le chien en face respectera la distance dont ma chienne a besoin pour ne pas se déclencher. En général je faisais demi tour pour éviter de déranger mais c’était pas toujours possible. Après c’est juste le temps que je passe à côté. Et moi même ma chienne est maintenant détachée presque continuellement tant que j’ai une bonne visibilité mais je rattache toujours quand je croise du monde même si les humains elle s’en bat les reins c’est par acquis de conscience (c’est un berger allemand de 45kg et elle impressionne fort et comme tout bon berger allemand elle est TRES expressive donc encore plus impressionnant quand on connaît pas car elle est tout le temps en train de causer haha). Et ici oui on connaît son passé qui est simple et désolant : enfermée h24 dans un appartement sans jamais sortir, faisait pipi caca sur le balcon, connaissait rien du tout, même pas la sensation de l’herbe (elle avait peur de marcher sur les feuilles mortes tombées des arbres en automne car elle savait pas ce que c’était…) rien, donc fatalement 0 socia connaissait aucun animal même pas les chiens et s’est fait attaquée 2x au refuge donc pas top comme premières rencontres avec ses congénaires, négligée pas possible elle avait plus de poils sur le caillou, genre rien du tout à peine une ligne de poil le long de son dos, allergies à plein de trucs jamais traitées, gale, teigne et un autre champignon qui traînaient depuis mega longtemps et maltraitée physiquement également (elle a peur de certains gestes encore)… C’était pas un joli tableau mais j’ai eu un gros coup de cœur pour elle et je regrette tellement pas… Les chiens de spa sont les meilleurs vraiment. 🧡

        Aimé par 1 personne

      3. Rien à voir effectivement ! Ça doit être exigeant de tout mener de front, mais c’est vraiment chouette !

        Oui, je comprends ton point de vue, mais là, en fait, c’est la seule balade possible depuis le village/ville où j’habite, c’est là où tous les propriétaires de chiens vont… donc tu dois t’attendre à croiser des chiens. Après, quand je vois des chiens attachés, j’attache la mienne automatiquement (parce que la mienne va aller les voir, c’est sûr, donc je me dis que s’ils sont attachés, c’est peut-être parce qu’ils sont parfois agressifs ou parce que les maîtres ne vont pas être d’accord pour qu’ils se saluent). Et s’ils sont libres, je la laisse libre.
        Mais là, je parle d’un mec en vélo qui me saute dessus alors que ma chienne (22 kilos et toute fine) (mais elle est noire et feu et apparemment ça effraie parfois…) était focalisée sur les grenouilles ou je ne sais quoi au bord de l’eau, à trois mètres du chemin. Enfin, bref.
        Mais je comprends que la tienne puisse impressionner ! Ça doit être un sacré morceau !
        Par contre… l’horreur quoi. La pauvre… Je veux bien croire que ta formation te soit parfois utile. Et tu avais eu d’autres chiens avant ? Parce que ça ne vraiment pas être évident, avec de tels traumatismes. La pauvre bête… Tu dois vraiment nouer une relation particulière avec elle après ça.

        J'aime

      4. Ah oui je vois du coup c’est pas très malin de sa part de fait.. C’est comme si j’amenais délibérément ma chienne dans un parc canin et que je demandais à tout le monde de partir quoi. Vive la logique.. Et non, c’est ma toute première chienne, j’ai dû batailler pour l’avoir.. Mais je regrette vraiment pas, elle m’a appris tellement !

        Aimé par 1 personne

      5. On me pose souvent la question, j’avoue que j’aimerais beaucoup pouvoir dire oui ! 😂 Mon neurologue s’effarait de mon rythme de vie  » mais vous dormez quand ? Il faut dormir madame  »  » abawi j’aimerais bien je vous jure 😂 »

        Aimé par 1 personne

  12. Cet article est vraiment intéressant. Les gens doivent comprendre qu’un blog, c’est personnel qu’il n’y a pas de lignes directrices et que tu n’es pas un service de promotion. Perso, je ne reçois pas ce genre de demandes mais j’ai déjà participé à une masse critique organisé par Babelio. Mais seulement parce que le livre proposé m’intéressait. Quand aux personnes qui te critiquent pour tes partenariat… mais ces gens son tellement énervants. Surtout que la plupart des blogueurs qui font des partenariat le précisent lors des chroniques. Les voir se justifier ensuite me rend super triste, les blogueurs n’ont pas de compte à rendre tant qu’ils sont honnêtes la-dessus. Et d’autres blogueurs passent des coups de gueule sur instagram contre ceux qui ont des partenariats ? Genre, ok t’aimes pas les partenariats, t’en fait pas mais les autres sont libres de faire ce qu’ils veulent. Heureusement que je ne suis pas trop présente sur les réseaux sociaux, parfois un peu sur twitter mais alors là aussi il y en a des dramas. Bon courage avec tes Jean Gudule (tu sais que Gudule c’est le pseudo d’une autrice belge ?) et ne laisse pas leurs attitudes te miner le moral.

    J'aime

    1. C’est malheureusement ce que j’ai fait pendant un moment, j’étais beaucoup trop sensible à ce que les auteurs pouvaient dire et c’est justement depuis que j’ai appris à dire stop que je ramasse, mais tant pis j’ai envie de dire… C’est vraiment bien dit : on n’est pas des services de promotions gratos sur pattes…

      Aimé par 1 personne

  13. Olala, je ne peux que comprendre ton énervement! Heureusement de mon côté je n’ai pas trop ce genre de problèmes car je reçoit très rarement des demandes de partenariat. Mais en effet c’st horripilant tant de mépris alors qu’on est tout simplement humain.e.s =/

    J'aime

  14. Coucou, je te remercie pour cet article bien que je ne sois pas concernée (vu que je carbure avec peu d’abonnés et toutefois, ça me va très bien – disons le comme c’est – Je n’ai pas pour vocation de refaire le monde ni la prétention d’être mieux donc tout me va parfaitement tant que c’est correct.)
    Je suis assez surprise parce que naïvement, je pensais que c’était un pur bonheur que d’avoir des SP en tant que blogueur ou même, être chroniqué par un blog réputé était le Saint Graal pour un auteur peu connu. Bizarrement, à force de côtoyer ( à mon maigre niveau) et de naviguer dans le milieu, je me dis que je suis bien là où je suis.
    En attendant, je te souhaite une bonne continuation et j’espère que ta santé va s’améliorer.

    J'aime

    1. Oui je me disais vraiment pareil, mais comme partout y a des personnes moins sympas… Du coup je tente de mettre des distances avec tout ça et juste éventuellement garder un partenariat avec une maison d’édition que j’aime d’amour et qui a toujours été super réglo avec moi et super compréhensive mais je ne chipote plus aussi non… Je n’ai plus le temps en fait et c’est pas mon boulot au final. Merci beaucoup pour ton commentaire!

      Aimé par 1 personne

  15. Coucou, ton article est très intéressant et je suis totalement d’accord avec toi.
    J’ai eu une petite mésaventure presque comme toi mais dans un autre contexte. Une femme proposée des services presses, je lui ai donc dis que son livre m’intéressait et la… elle m’a bien fait comprendre que mon blog ne l’intéressent pas ou alors je dois lui acheter son livre pour l’avoir…. je n’ai rien contre l’acheter mais ne me le propose pas en service presse quoi…

    M’enfin … !
    Bonne soirée

    J'aime

    1. M’enfin, quelle logique oui! Une fois j’ai eu un peu pareil. Un auteur qui essaie de me proposer une romance fantastique, après lecture du résumé ça me paraissait cliché pas possible et du vu et revu donc j’ai refusé (en plus, la romance quoi, le truc auquel je suis allergique) et il insistait insistait que c’était différent etc donc je finis par accepter et il me lâche  »ah mais par contre faut l’acheter sur amazon car mon éditeur ne veut pas fournir d’exemplaires numériques comme ça ». Je. Quoi? Mais la logique svp!

      Aimé par 1 personne

  16. Ouaaaah j’ai eu la chance de ne jamais tomber sur ce genre d’auteurs… Et pourtant, je roule ma bille sur SimPlement depuis bientôt un an et je n’accepte pas tout. Mais du coup, je sais à quoi je dois m’attendre… (chouette. Non.)
    Je compatis fortement, et je suis bien d’accord qu’on fait un boulot dingue pas rémunéré et totalement par passion, manquerait plus que ça nous attire des gens désagréables et exigeants, nan mais oh !
    Le coup des auteurs qui t’abordent et te font fixer des délais avant de t’annoncer que leur bouquin est 25€, ça m’est arrivé aussi 😅

    J'aime

  17. Woaw. Voilà ce que je me suis dit à la fin de ton article. On sent que ça a été la goutte de plus qui a tout fait craquer, et ça se comprend ! Surtout que cet auteur a été affreux ! Il t’as envoyé ça clairement dans une tournante générale, sans se soucier de qui tu es (j’entends par la ton style de lecture). Et après, ça a été de mal en pis : changer de métier, amateurisme. C’est horrible. Tu as eu raison de le remettre à sa place. C’est dommage que certains soient comme ça. Et pareil, ceux qui disent que tu ne devrai pas te plaindre de recevoir des livres gratuitement, ça ne se dit pas ! Ton article était vraiment très intéressant. Moi qui ai créé le mien ya pas longtemps pour justement échanger avec des passionnés (heureusement que j’ai des amis qui aiment m’écouter babiller sur des livres) bah j’étais loin de me douter que des auteurs seraient aussi horrible.

    J'aime

    1. Après il faut bien savoir qu’ils ne sont pas tous comme ça ! J’ai aussi rencontré des auteurs merveilleux avec qui je garde encore contact et ça c’est fabuleux. Mais j’ai vraiment l’impression que dans la sphère littéraire francophone et surtout lorsque les auteurs débutent, certains n’hésitent pas à utiliser n’importe quel moyen pour se démarquer. J’ai par exemple un monsieur qui me harcèle depuis un an à m’envoyer des demandes de chroniques pour ces récits (qui sont à l’opposé de ce que je lis), à qui j’ai déjà expliqué deux fois gentiment que je n’étais pas intéressée et en renvoyant (après leur accord) vers des blogueurs susceptibles d’apprécier. Mais non il persévère. Du coup je l’ai signalé comme spam mais quand je vais vider ma boîte je remarque qu’il continue à m’envoyer des demandes. C’est fou !
      Et ce genre d’article c’est à double tranchant car en effet on se prend souvent les fameux  » oui mais pourquoi tu te plains t’as de la chance  », bah oui et non, comme pour tout y a des bons côtés et des mauvais et quand les mauvaises expériences pèsent plus que le reste forcément ça agace ! Et là où j’ai fait une erreur c’est d’être trop gentille au début de mon blog et d’accepter tout ce qu’on me demandait par ‘peur’. Si dès le départ on se fixe des limites alors ça peut être une chouette expérience !

      Aimé par 1 personne

      1. J’espère que cet auteur finira par se lasser ! Un an, c’est plus que de l’abus ! Oui j’avais vu que heureusement tu as fait de belles rencontres, j’ose même pas imaginer comment tu te serai sentie sinon ! C’est sûr que lire un truc a l’opposé de ce qu’on aime, c’est déjà : 1. Pénible pour soi 2. Chiant 3. Le retour sera clairement vide de positif (sauf si on tombe sur une bonne surprise)

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s