Manga

│J’AI LU│L’Atelier des Sorciers #1

INFOS - Atelier des Sorciers


Mh.. Je lui donne une note de 2/10, illu sympas mais l’histoire commençait par la fin, j’ai rien compris… (Je suis hilarante) Trêve de bêtises. Je dois tout de même préciser que c’était mon baptême manga. Oui oui, j’en n’avais jamais lu avant ça. Mais bien sûr, je plaisantais au dessus, je suis à l’ouest mais je sais comment un manga se lit (promis). J’avais vraiment envie de m’éloigner des romans habituels, d’essayer autre chose et au final, je ne regrette absolument pas ma décision!

– yer a wizard Harry Coco

Au-delà du fait de l’avoir vu passer à peu près partout sur la blogosphère, la première chose qui m’a attirée dans ce manga c’est bien l’annonce de la présence de magie tout au long de l’histoire. Avec surprise, j’y ai trouvé même quelques similitudes avec mon cher et tendre Harry Potter. Toutefois, le récit se trouve une toute nouvelle personnalité en proposant une nouvelle façon d’aborder ce thème. Pas de baguettes magiques mais une plume et de l’encre, la magie devient un art à part entière et d’une douceur

– « tu es d’où? » – « oui »

Mon humour est fracassant aujourd’hui, j’adore. Mais sans rire, pour ceux qui n’ont pas saisi le jeu de mot ; oui, cette oeuvre dégage une douceur infinie. L’héroïne, Coco, m’a tout de suite parue sympathique. Il y a une telle tendresse chez elle, innocence même. Comment ne pas craquer? Et elle n’en devient même pas pénible! C’est beau ça. Sa relation avec son nouveau maître, Kieffrey, fut probablement une des parties qui m’a le plus touchée. Son mentor a une grande considération pour ses élèves et surtout Coco, envers qui il fera preuve d’énormément de patience et de tolérance. Même si l’apprentissage de Coco est parfois semé d’embûches, une sorte de bienveillance émane des personnages et de ce récit. D’ailleurs, les illustrations y sont pour beaucoup dans ce ressenti. Elles nous projettent dans l’histoire sans difficulté, les traits sont délicats, l’environnement très ensorcelant.

– une suite prometteuse

Ce premier livre met plus en place l’univers qu’autre chose. Certains pourraient en être déçus mais il est si riche que, pour ma part, ça suffisait amplement. Insidieusement, une autre intrigue se mêle à la principale. Il n’est pas seulement question de la quête initiatique de Coco mais de beaucoup d’autres mystères encore… Le final nous donne l’avant-goût d’une suite tout aussi merveilleuse et je la lirai avec grand plaisir.

signature_02

18 réflexions au sujet de “│J’AI LU│L’Atelier des Sorciers #1”

      1. Si bien sûr, je vois ce que tu veux dire ^^ Je te recommande déjà chaudement Black Butler que je trouve excellent en manga papier. Faut aller au bout du premier tome, moi c’est la toute dernière image qui m’a convaincue xD C’est sombre dans une ambiance gothique victorienne mais y’a parfois des touches d’humour à la jap quoi.
        Frau Faust est aussi très bon, terminé en cinq tomes et la fin sort bientôt !
        Distopiary, fini en 5 tomes, un seinen sombre, dérangeant, au chara design hyper canon et bien pensé, j’avais adoré.
        Les mémoires de Vanitas, saga en cours par la mangaka de Pandora Hearts donc du lourd en terme d’expérience. Une exploitation du mythe des vampires qui sort vraiment des sentiers battus malgré une esthétique très ancrée en Europe.
        Et enfin Karman Gain, dans la même veine que Distopiary, en trois tomes cette fois. Pareil, gros coup de poing qui fait réfléchir.
        En manga les genres sont pas tout à fait comme dans la littérature, disons que souvent tu as des mangas que si c’était un roman tu en parlerais sûrement comme de la SF par exemple, les japonais ne s’embarrassent pas de notre genrification. Donc les titres que je te propose ici, je me base aussi sur ce que je sais de tes goûts ^-^ Au passage je te recommande les mangas de Kaori Yuki, notamment Comte Caïn et Ludwig Revolution, enfin tous ses titres note xD Dans le genre reine du gothique en manga elle se pose là :3
        Si tu passes à Liège un jour je t’embarque chez Kazabulles pour t’initier 😛 Mais tu seras pauvre après XD

        J'aime

      2. Haha de rien je conseille toujours avec plaisir moi tu sais :3
        Moi j’y suis souvent aussi mais mes cours se donnent au Sart Tilman maintenant pour l’AESS x.x J’aime paaaaas ça.

        J'aime

  1. Ça va, pour un baptême manga, tu aurais pu choisir une plus mauvaise entrée en matière que L’atelier des sorciers !
    Je suis d’accord avec toi, ce premier tome est surtout introductif de l’univers, du personnage principal et du concept de magie. Même le second, en fait. C’est d’ailleurs pour ça que, bien que j’ai acheté le tome 3 dès sa sortie, je rechigne à le lire. J’ai peur d’être déçue parce que je me rends compte que j’ai énormément d’attentes vis à vis de ce titre et que, pour le moment, certaines sont loin d’avoir été exaucées alors que d’autres le sont au-delà de mes espoirs.
    En fait, c’est du côté de la trame de fond que je trouve tout ça un peu light. J’espère de tout coeur que dans le troisième tome la mangaka entre un peu dans le vif du sujet et en même temps je redoute qu’elle fasse l’anguille et nous laisse en plan une fois de plus…
    Bref, je suis animée de sentiments très paradoxaux quand je pense à ce manga, preuve que je suis déjà trop attachée pour rebrousser chemin XD

    J'aime

    1. J’imagine aussi que pour des habitués l’absence de consistance au niveau de la trame de fond doit encore plus se faire ressentir. Je suis encore trop en émerveillement au niveau du travail sur les illus pour trop m’en occuper 😂 Mais j’espère en effet qu’on arrivera bel et bien dans le sujet à un moment !

      Aimé par 1 personne

      1. Figure-toi que suite à ce commentaire, je me suis motivée à prendre le taureau par les cornes et à vérifier par moi-même la teneur du tome 3. Et j’en ressors assez satisfaite ^^
        Il semblerait que L’atelier des sorciers soit un peu comme une Ferrari turbo diesel (oui je sais, c’est antinomique), on apprécie tout de suite la carrosserie, l’allure, le panache, la beauté du concept d’exception, etc. mais on ne pourra pas l’apprécier pleinement tant qu’on ne saura pas tout ce qu’elle a sous le capot. Et comme c’est un turbo diesel, il lui faut un temps de chauffe avant de pouvoir lâcher les chevaux sans casser le moteur.
        Ça lui a pris deux tomes, mais ça y est, ça commence à chauffer ! (j’aime mes comparaisons XD)

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s