Non classé

│J’AI LU│Wild Embers

wild_embers.jpg

wild_embers_infos


Il y a quelque temps, j’avais fait une petite sélection de livres de poésie du même style que milk and honey ou the sun and her flowers par Rupi Kaur. J’ai dû faire un choix et le premier que j’ai acheté fut celui-ci. Et bon Dieu, que je ne regrette pas.

Wild Embers, c’est un recueil qui aborde avec justesse des éléments plus qu’importants. Cela couvre des sujets d’utilité publique, des sujets qui mettent le sourire aux lèvres et donnent envie de se lever pour kick some ass. On se sent fort•e•s, on a envie de s’aimer, de célébrer la vie, célébrer notre corps qui est le véhicule d’un esprit unique.

I hope you never doubt again that even when you are in pain, that you are a miracle, that every part of you is incredible.

Wild Embers c’est aussi de la douleur, des épreuves qui brisent, de la souffrance qui détruit. Mais c’est avant tout l’histoire de personnes qui, un pas après l’autre, se reconstruisent. C’est une invitation à prendre soin de soi, à s’aimer avant d’aimer qui que ce soit d’autre. Et je remercie ce livre pour ça. Je pars du principe que si nous ne sommes pas capables d’apprécier notre propre compagnie, si nous existons uniquement à travers le regard de l’autre sans considération aucune pour la façon dont nous nous percevons nous-mêmes, c’est une grosse erreur. Comment est-ce possible de laisser quelqu’un nous aimer véritablement et d’aimer quelqu’un en retour si on ne peut pas s’aimer avant tout? Bien sûr, cela reste mon analyse du monde et des relations humaines, à laquelle tu es libre de ne pas adhérer. Wild Embers encourage à avoir confiance en soi, une assurance à toute épreuve. À faire de toi-même ton•a meilleur•e ami•e car c’est essentiel d’être en harmonie avec sa propre compagnie parce que bon.. t’es un peu obligé•e de cohabiter avec. C’est précisément le fil conducteur du bouquin et je préfère carrément ça aux poèmes strictement romantiques – mais c’est pas nouveau tu me connais.

You see, yesterday, someone asked me, ‘How do you heal from losing the greatest love of your life?’ I smiled and answered, ‘You make yourself another one. And you make that love yourself.

Une partie que j’ai encore plus pris plaisir à lire était celle dédiée aux contes bien connus que tu es susceptible d’avoir lus dès ton enfance. Je parle bien d’histoires telles que La Princesse au Bois Dormant, La Petite Sirène, et j’en passe. Nikita Gill s’attaque à chacune d’entre elles et les empowers – oui sorry les traductions de ce mot ne me satisfont pas il rend carrément mieux en anglais – d’un féminisme affirmé. Et bordel, ça fait un bien fou. Y’a tellement de trucs qui posent problème avec ces contes, passons outre les notions élémentaires de consentement – baisers volés, mariages forcés, et autres joyeusetés – mais déjà juste le principe de la princesse qui a AB-SO-LU-MENT besoin d’un prince pour survivre, parce que waw c’est une chose fragile, suffit à me faire grincer des dents.

Don’t let a king
or a prince
or a fairytale
tell you you are smaller than that or who you are meant to be.

Si certains poèmes sont un peu redondants, Nikita Gill relève le défi haut la main en proposant un recueil puissant, du genre qui panse et guérit les blessures. J’ai hâte d’en découvrir davantage.

signature_02

3 réflexions au sujet de “│J’AI LU│Wild Embers”

    1. Je trouve ça assez dommage qu’encore beaucoup de personnes dépendent si fort de leur partenaire. Ça m’a demandé un gros travail sur moi même quand j’étais ado parce que de part mon vécu c’était pas une réflexion innée mais quand je vois des ami•e•s parfois beaucoup plus âgées qui sont super satisfait•e•s de faire tourner leur monde entièrement autour de leur partenaire, de ne pas être interpellé•e•s en disant que  » c’est uniquement grâce à leur copain copine qu’ielles se sentent bien  » c’est assez effrayant.. En plus ça met une charge et responsabilité énorme sur les épaules de l’autre quoi, c’est pas sain du tout à mon sens. M’enfin !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s