Romance, Young-adult

│J’AI LU│L’asperge

4e_lasperge.jpg

4e_couverture

Tiens la porte pour la personne qui se trouve derrière toi. Dis bonjour d’un signe de tête à tes professeurs. Souris si tu croises le regard de quelqu’un.
J’ai toujours eu besoin de Post-it pour savoir comment réagir. Ne pas être trop froide. Ne pas parler trop fort. Rire au bon moment. Quand on n’a pas les codes, le monde est très compliqué à comprendre. Et quand on ne comprend pas le monde, comment peut-on se comprendre soi-même ? Peut-être qu’un jour je trouverai quelqu’un ne cherchera pas à me rendre « normale ». Quelqu’un avec qui je n’aurai pas besoin de ces fichus Post-it. Cela dit, peut-être que je le connais déjà…


Et c’est un coup de cœur, petit monstre! Je n’avais encore jamais lu de livres par cette autrice et je trouve qu’elle est bien trop peu connue. C’était du génie du début à la fin. Je ne trouve même pas quelque chose à redire.

Aly est Asperger. Ce syndrome est un trouble léger du spectre autistique. Ça implique majoritairement de grosses difficultés de communication, saisir l’implicite, certain•e•s se prennent de passion pour un sujet en particulier auquel ielles accordent toute attention. Étant plus ou moins concernée par ce sujet, ce livre a vraiment résonné en moi. Je suis HP et présente certains troubles plus ou moins légers du spectre autistique. Il y a autant de formes d’autisme qu’il y a d’autistes, tout comme autant de formes de haut potentiel que de personnes HP. C’est un domaine complexe, souvent peu compris mais surtout mal connu. C’est vraiment pour ça que j’estime que ce livre est à mettre entre toutes les mains. Je remercie donc vivement les éditions Hachette d’avoir proposé ce livre en service-presse à travers la plateforme NetGalley. C’était vraiment LE livre qui me parlait et bon sang il est d’une justesse incroyable et infaillible. Je ne suis pas déçue.

Au quotidien, Aly a vraiment du mal à se fondre dans la masse. Malgré l’aide et la protection que lui apporte Blaise, son frère jumeau, elle est souvent à côté de la plaque, doit gérer des angoisses sociales d’une certaine importance, sans parler du harcèlement qu’elle subit lorsque les autres étudiants viennent à apprendre sa différence. C’est pour ça qu’elle se retrouve dans un nouveau lycée, repartir sur une autre base. Là, elle rencontre Zachary, un garçon très très réservé qui finit par tomber amoureux d’elle.

Et là débute la plus mignonne, réaliste, incroyable histoire d’amour que j’ai jamais pu lire de ma vie. Sans rire, tout ce que je reproche aux romances young-adult, pouf, envolé. Sarah Morant sort des clichés habituels et raconte leur histoire d’une manière si naturelle que c’en était déconcertant. Plus le livre avance, plus Aly progresse, apprenant à s’accepter, embrasser sa différence, s’aimer et ainsi parvenir à laisser quelqu’un d’autre l’aimer. Elle se détache aussi progressivement de son frère, refusant d’être couvée aussi systématiquement. C’est dur d’en arriver à ça, c’est dur car ça demande de comprendre des choses évidentes aux yeux des autres mais totalement confuses pour Aly. Le livre ne vire jamais au drama, pas d’apitoiement sur soi-même. Juste de la bienveillance. Et bon sang, merci Sarah Morant. Merci d’avoir dépeint avec autant de rigueur et d’intelligence un quotidien si peu facile à comprendre.

Tu l’as compris, je pourrais continuer encore des heures à parler de ce roman. Je vais terminer sur une seule chose : je t’en prie, lis-le. Par ailleurs, si tu cherches à comprendre un peu mieux ce syndrome, je peux également te recommander l’album La Différence Invisible par Julie Dachez.

signature_01

18 réflexions au sujet de “│J’AI LU│L’asperge”

  1. Je note ta recommandation ! J’avais aussi entendu parler de « La Différence Invisible » mais curieusement je ne le retrouve pas dans ma PAL…
    J’en profite pour te poser une petite question : je voudrais proposer mon roman en service presse, est-ce que tu trouves que NetGalley est une bonne plateforme pour ça ? Je connaissais aussi SimplementPro, je ne sais pas laquelle des deux est mieux ?

    J'aime

    1. Netgalley ne fonctionne qu’avec des maisons d’édition, du coup si tu es publiée en ME et qu’elle est recensée là je trouve que c’est une plate-forme sérieuse! Après y a pas vraiment d’échange auteur•trice, ça fait plus industrie.
      J’ai plus de mal avec simplement pro, j’ai eu des expériences mitigées mais d’un point de vue lectrice. Je sais que pour les auteur•trice•s ça arrive fréquemment aussi, d’avoir des livres envoyés sans jamais de retour et il y a deux ans le site ne mettait rien en place contre ça…

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour ta réponse rapide !
        Ah vraiment ? Zut, j’avais pourtant l’impression que c’était un bon site… Qu’est-ce qui t’a posé problème en tant que lectrice ?
        Je suis effectivement publiée en ME, mais comme c’est une toute petite maison je vais gérer les premières démarches pour les SP. En tout cas c’est bon à savoir, merci !
        C’est vrai que c’est plus agréable dans la mesure du possible de gérer les relations directement d’auteur à lecteur, je voudrais commencer par là. D’ailleurs, si ça t’intéresse… 😉 (c’est de la fantasy et il n’y a pas de romance !)

        J'aime

      2. Avec plaisir, je procrastine pour mon dernier examen, je suis justement en train de prendre de l’avance dans mes chroniques. 😂

        Ça l’est, mais il faut rester vigilant comme toujours. J’avais des problèmes avec des auteur•trice•s qui insistaient malgré mes refus, ça partait parfois loin parfois, j’espérais trouver une sécurité que je n’avais pas par mail mais malheureusement non !

        Oh bah pourquoi pas ! Honte sur moi mais je ne me rappelle pas avoir lu d’article sur ton blog à son sujet (j’ai passé un long moment sans me balader sur les blogs que je suis 😬). Tu sais me faire le pitch? 😁

        Aimé par 1 personne

      3. Haha 😉 Pas de souci !
        « Le Page de l’Aurore », c’est l’histoire de Cœur, un gentil petit garçon qui devient page à la Cour du Roi d’Or et le sert avec vénération. Mais le Royaume d’Or est menacé par la terrible Sorcière de Fer, souveraine de Torraure, l’ennemi héréditaire. Ses pouvoirs sont aussi mystérieux que redoutables, et la guerre gronde entre les deux pays. Une guerre dans laquelle le petit Cœur va devoir jouer un rôle bien trop grand pour lui…

        Et pour plus d’infos, c’est ici : https://sylpherouge.coop/product/le-page-de-laurore/#

        Effectivement je me souviens de ton ras-le-bol quand les services presse avaient dégénéré.

        Bon courage pour tes examens !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s