Romance, Young-adult

│J’AI LU│A Very Large Expanse of Sea

4e_expanse_of_sea.jpg

4e_couverture

It’s the year after 9/11, and Shirin has just started at yet another new high school. It’s a difficult time, but especially so for a sixteen-year-old Muslim girl who wears hijab. Shirin is never surprised by how horrible people can be.
She hides away, drowning her frustrations in music and spending afternoons break-dancing with her brother. But then Shirin meets Ocean James. He’s the first person in forever who really seems to want to get to know her – and it terriies her. He’s not like everyone else – but Shirin has had her guard up against the world for so long that she’s not sure she’ll ever be able to let it down…


J’imagine que tu n’es peut-être pas bilingue donc je vais grossièrement traduire le résumé pour que tu te fasses une idée du bazar. Shirin est une lycéenne de seize ans. Elle est musulmane et porte le hijab. Vu que le monde est toujours hyper bienveillant, elle se ramasse des insultes à la pelle, sans parler du harcèlement et autres joyeusetés. Elle est très renfermée, se concentre sur sa musique et sa passion pour le break-dance. Puis boum, un garçon sauvage apparaît : Ocean – ouais ils ont craqué pour le prénom je sais. Lui, il n’est pas comme les autres et semble réellement être quelqu’un de bien (spoiler alert : c’est quelqu’un de bien). Shirin doit alors apprendre à baisser sa garde et ne plus se barricader contre le monde entier.

Tu connais à présent ma dévorante fascination pour Tahereh Mafi, autrice extraordinaire et humaine tout autant incroyable. Celle-ci débute le roman par un petit préambule pour qu’on réalise bien que l’histoire qui suit n’est qu’un condensé de ce qu’elle-même a vécu. Certaines parties relèvent tout de même de la fiction mais pour l’essentiel ce n’est qu’un aperçu de son quotidien en tant qu’ado musulmane. Ça rend son message beaucoup plus puissant à mon sens.

Je ne sais pas par où commencer, j’ai avalé les pages de ce bouquin en une journée malgré une migraine insoutenable, tellement c’était intense.

Je n’ai même pas envie de trop entrer dans les détails car ça pourrait vite spoiler l’histoire. Disons pour faire plus ou moins court que l’autrice invite à une véritable réflexion sur l’humain de manière générale. Le port du hijab fait souvent polémique dans les pays non-musulmans. Je pars du principe que ce choix ne relève que de la personne elle-même. C’est impossible et presque indécent pour une personne non-concernée de se permettre de donner une opinion. Je rejoins l’argument célèbre du « oui mais certaines sont forcées ou influencées », d’accord, c’est indéniable, en effet. Mais il y a plus que ça également, autre que ça. N’étant pas musulmane, je ne me sens pas à ma place de m’étendre sur le sujet. Mais plusieurs fois Tahereh Mafi m’a interpellée avec ses mots d’une sagesse incroyable.

I couldn’t speak for all muslim women – no one could – but […] I didn’t believe it was possible to hide a woman’s beauty. I thought women were gorgeous no matter what they wore, and I didn’t  think they owed anyone an explanation for their sartorial choices.

Traduit par « Je ne pouvais parler au nom de toutes les femmes musulmanes – personne ne le pouvait – mais je ne pensais pas possible de cacher la beauté d’une femme. Je pensais que toutes les femmes étaient belles peu importe ce qu’elles portaient, et je ne pensais pas qu’elle devaient à quiconque une explication concernant leurs choix vestimentaires ».

On ne s’intéresse jamais autant à l’apparence d’une femme que lorsqu’on ne la comprend pas. Les femmes ne se définissent pas par leurs habits, elles n’existent pas qu’à travers quelque chose de si superficiel. L’héroïne le répète à de nombreuses reprises : le hijab ne l’enferme pas, elle ne se cache pas, non, elle se possède, elle est la seule à choisir ce qu’elle décide de montrer. Son père n’attends rien d’elle, sa religion non plus, personne. Elle fait le choix d’avoir le choix parce que nul autre n’a le droit de le faire pour elle. Elle choisit de ne pas être que la norme sociétale dicte et décide à la place des femmes. Et je trouve ça courageux. Mon opinion n’est pas légitime mais j’aimerais essayer de l’exprimer tout de même en espérant ne blesser personne, si c’est le cas je te demanderais de m’expliquer de manière bienveillante ce qui ne va pas. Le hijab en soit ne représente rien, ce n’est qu’une pièce vestimentaire. Le problème avec ça c’est ce que des siècles et des siècles d’extrémisme en ont fait. Le hijab n’est pas le problème. La religion n’est pas le problème ici. Le problème réside dans ce que les hommes ont décidé pour les femmes. Et si les femmes décident de se réapproprier leur existence, nul ne devrait choisir de quelle manière elles doivent le faire. C’est de leur ressort.

Évidemment qu’il y a des extrêmes, évidemment que Tahereh Mafi ne représente pas la pensée collective de toutes les femmes musulmanes. Mais son message mérite d’être entendu et compris.

People struggled to believe this, because people struggled to believe women in general.

Pour finir sur une note plus joyeuse concernant le livre en lui-même : la romance présente était tout à fait sympa, vraiment, j’ai passé un bon moment à suivre leur histoire. Shirin est quelqu’un d’extrêmement sarcastique et ça m’a plu! La plume de l’autrice ne manque à nouveau pas de me séduire. L’évolution de Shirin est émouvante et passionnante. Les chapitres ne se ressemblent pas, la trame prend des tournants inattendus.

Ce livre aborde avec justesse et réalisme bien des sujets : de la xénophobie au féminisme et tant d’autres. J’ai rarement été bouleversée à ce point, c’est une œuvre à mettre entre toutes les mains. Une œuvre qui invite à la paix et la tolérance.

signature_01

7 réflexions au sujet de “│J’AI LU│A Very Large Expanse of Sea”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s