Album/BD, Non classé

│J’AI LU│Le Château des Animaux

4e_chateau_des_animaux.jpg

4e_couverture

Quelque part dans la France de l’entre-deux guerres, niché au cœur d’une ferme oubliée des hommes, le Château des animaux est dirigé d’un sabot de fer par le président Silvio… Secondé par une milice de chiens, le taureau dictateur exploite les autres animaux, tous contraints à des travaux de peine épuisants pour le bien de la communauté… Miss Bangalore, chatte craintive qui ne cherche qu’à protéger ses deux petits, et César, un lapin gigolo, vont s’allier au sage et mystérieux Azélar, un rat à lunettes pour prôner la résistance à l’injustice, la lutte contre les crocs et les griffes par la désobéissance et le rire… Premier tome d’une série prévue en quatre volumes, Le Château des animaux revisite La Ferme des animaux de George Orwell (1945) et nous invite à une multitude de réflexions parfois très actuelles…


Un grand merci aux éditions Casterman d’être mon pourvoyeur officiel de BD. Et pas n’importe quelles BD en plus! J’ai été bluffée par cette histoire. Je l’avoue, j’ai un peu honte, mais je n’ai jamais lu les livres de George Orwell. Genre aucun. C’est inadmissible, je sais. Mais du coup, on peut dire que je suis partie sans a-priori pour cette BD vu que je n’avais aucune histoire de référence pour me parasiter l’esprit!

Grosso-modo, on suit principalement Miss B, un chat tout blanc, qui doit s’occuper de ses deux petits chatons mignons. Ils vivent tous dans une belle et grande famille d’animaux (c’est faux). Non, en réalité la ferme (rebaptisée Château) dans laquelle ces bestioles vivent est loin d’être un paradis. Le taureau-président Silvio est plus proche du tyran qu’autre chose. Tout le monde se tue à la tâche pour pouvoir survivre et le gain de leurs efforts est vite jeté par la fenêtre par Silvio et ses condisciples. Évidemment le peuple n’a pas l’honneur de partager cette joie avec eux.

excuse_me

Tu le comprends bien, c’est une bien belle critique que voilà. Exploitation du peuple, enrichissement de ceux au pouvoir. La base d’un monde heureux quoi.

Au niveau du développement de l’histoire, tout était cohérent. C’était à la fois drôle, sérieux aussi et très prenant. On reste un peu sur notre faim mais après c’est un peu logique vu que le récit sera découpé en 4 tomes.

Les « personnages » (comment on appelle des animaux qui sont les héros? Vous avez 4h) sont très bien construits. Ils ont chacun une psychologie particulière, bien distincte et établie dès le départ. Je me suis très vite attachée à eux. C’est assez pertinent à relever parce que je trouve ça complexe d’avoir la sensation, lors de la lecture de la toute première BD d’une série plus ou moins longue, de bien connaître les personnages. Souvent je les oublie sitôt que j’ai lu la dernière planche. Donc bravo tout plein aux auteurs. D’autant plus que les dessins sont vraiment sympas, ça aide vachement!

On sent le travail derrière cette œuvre, je serai super contente d’en découvrir la suite !

signature_01

3 réflexions au sujet de “│J’AI LU│Le Château des Animaux”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s