Horreur, Non classé, Young-adult

│J’AI LU│Alice

4e_alice

4e_couverture
In a warren of crumbling buildings and desperate people called the Old City, there stands a hospital with cinderblock walls which echo the screams of the poor souls inside. In the hospital, there is a woman. Her hair, once blond, hangs in tangles down her back. She doesn’t remember why she’s in such a terrible place. Just a tea party long ago, and long ears, and blood… Then, one night, a fire at the hospital gives the woman a chance to escape, tumbling out of the hole that imprisoned her, leaving her free to uncover the truth about what happened to her all those years ago. Only something else has escaped with her. Something dark. Something powerful. And to find the truth, she will have to track this beast to the very heart of the Old City, where the rabbit waits for his Alice.


T’inquiète, je vais directement commencer par te résumer le bazar, j’imagine que tout le monde ne parle pas l’anglais par ici. C’est parti pour une traduction-mépastrau-parcequejebouffedel’anglétouléjouralafac-jenémar : Plein des gens tristes et pauvres vivent dans la Vieille Ville/Cité/Peuplade. Y a un méga chouette hôpital et si tu te tiens tout près tu peux entendre hurler l’écho des âmes qui y sont enfermées (dommage qu’Halloween c’était la semaine passée). Dans l’hôpital, y a une femme qui sait pas trop ce qu’elle fout là. Elle se rappelle de thé, longues oreilles et de sang. Puis boum, une nuit, l’hôpital prend feu et elle peut tranquillou se barrer. Un certain quelqu’un l’accompagne (il s’appelle Hatch, le résumé le dit même pas pff) et autre chose de chelou les poursuit. Bref, elle part à l’aventure histoire de défoncer la gueule du truc chelou et comprendre ce qui lui est arrivé. Tout ça la ramènera au coeur de la Vieille Ville/Cité/Peuplade où un p’tit lapin l’attend. FIN.

Ça te vend du rêve, avoue?

En vrai, le livre m’en a bien vendu. C’est vraiment un récit dérangeant et addictif. Excuse-moi mais rien que ces deux termes accolés ça te promet du lourd. C’est d’ailleurs vrai que le livre est annoncé comme étant très très sombre et gore. Si je ne suis pas entièrement convaincue pour le dernier point, je ne peux qu’approuver vigoureusement le premier. En effet, dès le départ tu te retrouves avec une Alice bien amochée qui semble complètement dérailler. Le personnel de l’hôpital explique qu’elle a été retrouvée en train de déblatérer n’importe quoi concernant un lapin mais surtout, elle a été retrouvée couverte de sang et pas que le sien. Tout va bien quoi. Dans sa chambre d’isolement, elle fait la connaissance de son voisin de cellule : Hatch. Un mec tout aussi torturé qui aurait accidentellement massacré plein de gens à la hache. Tout va bien 2.0. Hatch est particulièrement dérangé par une créature : le Jabberwocky. Créature qui le recherche et qui semble les poursuivre dès l’instant où ils parviennent à s’échapper. Tout le but de l’histoire c’est de trouver un moyen de l’arrêter. Ce qui n’est pas chose aisée.

Le récit a su me surprendre, je ne m’attendais pas à la tournure des événements. On retrouve bien chaque élément clé du récit original mais à chaque fois avec des détails hyper glauques. On tombe vraiment dans le terrier du lapin avec Alice mais un terrier vachement creepy et je dois dire que je préfère carrément cette version. Comme je l’ai mentionné plus haut, je ne trouve cependant pas que ce soit SI gore. Ne te méprends pas, c’est vraiment pas joli joli hein. Le livre regorge de passages bien dégueulasses mais je m’attendais à pire. Je pense que même si tu as l’âme sensible tu pourras t’y aventurer sans trop de mal. Mais après je ne suis même pas sûre que ce soit une bonne idée que je dise ça parce que je ne suis clairement pas une référence. Bref. Ne m’écoute pas en fait.

Je pense que le final est le seul point à m’avoir un peu déçue. C’était un peu trop précipité. Les événements s’enchaînent rapidement mais pour une fin, fin qui débouche un peu sur l’ultime rencontre avec le lapin comme dit dans le résumé donc je ne te spoile rien, c’était vraiment trop expéditif. Je me rappelle avoir avalé les dernières pages puis lâché un « Ah, c’est fini ». L’autrice aurait vraiment pu tirer davantage la ficelle du gore mais c’est bien là le seul reproche que je lui fais !

Je recommande vraiment cette lecture qui saura ravir ceux dont l’esprit est un peu tordu. Si vraiment la moindre mention de trucs un peu dégueu te fait hérisser les poils du menton, ne le lis pas. Mais si t’aimes ça, FONCE.

signature_01

 

3 réflexions au sujet de “│J’AI LU│Alice”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s