Fantastique, LECTURES, Young-adult

│J’AI LU│Le Dernier Magicien #1

4e_dernier_magicien_01.jpg

4e_couverture

Aujourd’hui, New York, la magie est presque éteinte. Les seules personnes qui ont une affinité pour la magie – les Mageus – vivent dans l’ombre, cachant qui elles sont. Tout Mageus qui entre dans Manhattan est piégé par le Brink, une barrière d’énergie sombre qui les limite à l’île. Traverser, c’est perdre leur pouvoir, et souvent leur vie.
Esta est une voleuse talentueuse, et elle a été élevée pour voler des artefacts magiques de l’ordre sinistre qui a créé le Brink. Avec sa capacité innée à manipuler le temps, Esta peut voler dans le passé la collecte de ces artefacts avant que l’Ordre réalise même qu’elle est là. Et toute la formation de Esta n’a qu’un but: se rendre en 1902 pour voler un livre ancien contenant les secrets de l’Ordre – et le Brink – avant que le Magicien ne puisse le détruire et condamner les Mages à un avenir désespéré.
Mais le vieux New York est un monde dangereux gouverné par des bandes impitoyables et des sociétés secrètes, un monde où l’air brise avec la magie. Rien n’est comme il semble, y compris le Magicien lui-même. Et pour que Esta puisse sauver son avenir, elle devra peut-être trahir tout le monde dans le passé.


Ce livre, je crois que je l’ai vu passer sur bookstagram cent-quatorze-mille fois. Au moins. J’avoue avoir été très très attirée mais comme pour tout livre encensé j’émettais de sérieuses réserves à son sujet… Grâce à mon partenariat avec les éditions Casterman, ils me proposaient le second tome, qui est paru le 6 novembre, en service-presse. Je me suis donc procuré le premier en e-book pour tester tout ça !

Je fais mon petit mouton et je rejoins le troupeau : c’était gé-ni-al.

Pourtant au départ ça partait sur un avis plutôt mitigé. Tu le sais, je suis vite déroutée… Le livre est écrit à la troisième personne mais chaque chapitre met en avant un personnage différent. Moi n’étant point une lumière, il m’a de nouveau fallu cent ans avant de m’y retrouver. J’avais littéralement l’impression de me retrouver avec une douzaine de personnages alors que bon… y a genre trois points de vue si je n’ai pas déjà oublié. Oui, je sais, pathétique (tac). Et c’était lent. Un peu trop lent pour moi. Ok chercher un bouquin c’est sympa mais faut que ça bouge quoi… Un peu comme pour une blogueuse littéraire dans une librairie avec un budget illimité : ON VEUT QUE CA DÉMÉNAGE M’ENFIN.

dumbledore_03.gif

Heureusement, le dieu en spaghetti volant a entendu mes prières. Arrivée à un petit tiers de ma lecture, bim, c’était fini, on m’avait perdue. J’ai englouti le reste des nombreuses pages à une vitesse folle.

Notre Esta est dotée d’un talent – une affinité – particulière : manipuler le temps. Rien que ça. Cela fait d’elle une cambriovoleuse (j’adore contracter ces deux mots) hors pair et c’est un certain professeur Lachlan qui l’a prise sous son aile pour l’entraîner. Sa mission ultime : retrouver et voler un bouquin (moi aussi j’en rêve si tu savais, ma wish-list ne fait que s’agrandir mais je m’égare). Bouquin plutôt ouf d’ailleurs parce qu’il permettrait éventuellement de libérer la magie qui est sous le contrôle de l’Ordre et de sa Barrière du feu de dieu qui bloque tous les magiciens en son sein. Pour retrouver ce bouquin, il faut qu’elle retourne en 1902 (hier quoi ça va) car c’est à ce moment qu’un dénommé Harte Darrigan s’est volatilisé avec ledit bouquin. En gros : retour vers le passé, voler l’Ars Arcana avant que Harte ne s’enfuie avec.

Lorsqu’elle se retrouve coincée en 1902, elle est donc forcée de s’allier avec la bande de Dolph, un autre Magicien. Histoire qu’ils lui laissent la vie sauve. Et c’est vraisemblablement à partir du moment où elle prend ses aises dans ce petit groupe que le roman commence à tout défoncer. Je suis toujours curieuse de voir comment les auteurs s’arrangent pour mener à bien des histoires avec des retours vers le passé. Esta doit faire attention à ses actions pour ne pas trop modifier le cours des choses. L’idée est de juste empêcher le Magicien de se barrer avec le Livre au moment propice et basta. Si elle fout trop le bordel, ça aurait de toute évidence des répercussions trop importantes sur le présent.

oops

L’histoire finit par se dérouler sans encombre, l’autrice se débrouille à merveille pour rendre son récit attrayant à souhait. On sent littéralement le New York magique de 1902 vivre à travers les pages. Les personnages étaient incroyables. Je ne peux que souligner le génie de Lisa Maxwell qui est parvenue à intégrer une bande particulièrement éclectique à son histoire. Mention spéciale à Harte et Jianyu. Ce dernier est un jeune homme chinois venant d’une famille bof recommendable. Il se fait assez discret dans l’histoire mais j’ai adoré son caractère, il est vraiment hyper humain et bienveillant. Harte lui bah… je fangirlais un peu beaucoup sur le développement de sa relation avec Esta. Il faudra quand même noter que j’ai eu un petit accroc à ce sujet. On nous aura tout de même servi un moment dégoulinant de « nul ne peut me sauver, je suis incapable de me comporter comme un être humain décent et d’aimer mon prochain » alors que prout ce cliché et c’est même pas vrai en plus. Ça m’a un peu agacée.

Je vais achever cette chronique déjà bien trop longue à mon goût ici. Ajouter tout de même que le récit frôle le coup de coeur. C’est bien à cause du temps qu’il m’a fallu pour rentrer dedans et le petit soucis que j’ai eu avec Monsieur-sans-coeur-Darrigan que ce n’est pas le cas. Le final est vachement grandiose. J’avais l’impression de voir l’issue venir puis pas du tout en fait, on se prend un retournement de situation de ouf dans la face. C’était génial. Lis ce livre.

signature_01

12 réflexions au sujet de “│J’AI LU│Le Dernier Magicien #1”

  1. Franchement rien qu’à lire le résumé j’avais les yeux en sang xD je suis allergique aux voyages dans le temps depuis que je lis de la sf 😒 dommage parce que c’est rare de te voir aussi enthousiaste xD (bonjour la réputation 🤣)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s