BRIC A BRAC, Tea Time Talk

│TEA TIME TALK│Les Fanfictions

J’avais des articles de prévus jusqu’à la vingtaine de janvier MAIS ma chère Ielenna (autrice des Chroniques des Fleurs d’Opale, que je ne te présente plus) m’a invitée à la réflexion. On va pas se mentir, réfléchir en étant en pleine rage de dent/mal de gorge et fièvre (admire, je ne fais pas les choses à moitié), beh c’est compliqué. Déjà quand j’ai toute ma tête c’est laborieux ! Mais je me suis prêtée à l’exercice. Elle me force d’ailleurs à te dire que je le fais de mon plein gré parce qu’elle le vaut bien (me tue pas siteplait hihi)

Le thème du jour : les fanfictions.

Obligé, tu sais de quoi il s’agit. Tu prends un univers littéraire déjà existant et bim tu fais ta popote de ton côté. J’adore comme je viens de sucrer la magie du processus en deux et deux avec mon explication. Plus sérieusement, Ielenna est elle-même autrice de fanfictions. Son oeuvre s’appelle Ludo Mentis Aciem (je l’ai déjà mentionnée par ici plusieurs fois) et se base sur l’univers d’Harry Potter. Tu peux la retrouver ici. Et c’est là où ma définition blasée ne rend pas justice au monde de la FF. Non, écrire une fanfiction ne fais pas de toi un auteur sans créativité aucune, incapable d’idées originales. Ce n’est pas l’écriture de fanfiction qui détermine cela. Ielenna et moi avions donc à coeur d’essayer de te faire un petit plaidoyer pour la fanfiction et ce qu’elle a de merveilleux à proposer.

luna_03.gif
non, malheureusement, à priori ça on n’a pas.

La publication de tels écrits ne date pas d’hier même si le succès de la plateforme Wattpad a plutôt fortement démocratisé l’affaire. Tu trouveras pléthores de récits en tout genre sur Harry Potter, le Seigneur des Anneaux, Twilight et j’en passe. La fanfiction est souvent associée à de la littérature franchement médiocre et leurs auteurs également perçus comme tels. On ne va pas se mentir, on trouve de tout et pas que du bon. N’importe qui peut se mettre à écrire et l’existence de sites tels que fanfiction.net/Wattpad/les blogs est une aide précieuse pour trouver son public. La première question qu’on se pose c’est : oué mais les droits d’auteur/plagiat/tarte au riz dans tout ça? Et tu as tout à fait raison de t’en inquiéter Gudule mais je t’explique…

Légalement, la FF se trouve dans un vrai flou juridique. Il ne s’agit pas de plagiat mais cela touche au « droit moral de l’auteur« , si si, c’est comme ça que ça s’appelle ! Tous les écrivains n’autorisent pas que l’on touche à leurs œuvres. Le droit moral est un droit imprescriptible qui te dit en gros : si l’auteur dit un jour qu’il est contre le fait qu’on dénature d’une quelconque façon son bouquin, alors pas touche. Si t’es pas complètement stupide, tu vas rester dans la légalité et ne pas toucher audit récit. Robin Hobb, Anna Rice et GRR Martin, par exemple, sont vraiment opposés aux fanfictions. Il ne me viendrait jamais à l’esprit de défendre ceux qui choisissent d’en publier malgré tout. C’est juste une question de bon sens. Tu te rappelles ce que j’ai dit, Ielenna se base sur le monde d’Harry Potter pour son oeuvre… Et justement, JK Rowling encourage fortement l’émergence de fanfics ! À partir du moment où l’artiste est lui-même ouvert à l’idée, peut-on encore la condamner? J’ai des doutes.

guilty.gif

L’auteur de fanfiction n’a généralement pas pour but de piétiner volontairement l’œuvre originelle. Son idée de base est plutôt sympa en fait : continuer à faire vivre un univers qui lui tient à coeur. C’est impossible d’exploiter CHAQUE recoins d’une histoire. D’office y a des non-dits, des ellipses, des questions sans réponse. Une œuvre qui marche, c’est une œuvre qui fait galoper l’imagination. Et tu te rendras compte que l’imagination de certains est particulièrement fertile et c’est grâce à eux que l’on se retrouve avec des fanfictions d’une qualité étonnante ! Comme je le disais plus haut, y a du mauvais dans tout domaine, pas seulement dans la FF. Mais il y aussi du très bon, des écrits avec un travail proche du travail éditorial derrière, des écrits dont les auteurs veillent scrupuleusement à respecter le plus possible le canon. Je suis absolument contre tout récit qui choisit délibérément de modifier un événement fixe de la trame principale, qui choisit de réécrire totalement l’intrigue. C’est un grand non. Mais je tends à me positionner du côté de JKR car malgré certains gros échecs, laisser l’opportunité au petit peuple de faire vivre une œuvre s’avère parfois magique. Dans le cadre d’HP, le fandom entier est repris à toutes les sauces. C’est bien simple, même les fans prennent de court l’autrice en connaissant mieux le canon qu’elle-même… Voir ce que ces fans parviennent à créer relève parfois du génie. Et c’est ce qui rend un fandom encore plus attrayant, encore plus vivant !

En discutant avec Ielenna, elle faisait même un parallèle avec chaque dérivé de l’univers HP : on crée des escape-rom, des événements à thème en veux-tu-en-voilà, des produits en tout genre… et chacune de ces petites choses rapporte des sous. Est-ce alors bien justifié de venir taper sur les doigts des écrivains de fanfictions ? Parce que ce qui lie ces derniers c’est la gratuité. Ouep, les auteurs de FF ne perçoivent aucun revenu. Le travail qu’ils brassent peuvent être hyper conséquent, ça n’efface aucunement cela. C’est là où on franchit une limite et que ça devient franchement illégal. Malgré tout, ce sont les auteurs du net qu’on vient gentiment enquiquiner parce que plagiat mon gars. Mh. Je suis franchement déroutée.

Ce que j’observe surtout c’est qu’une fois de plus il est tentant de délimiter « vraie littérature » du « reste ». C’est valable pour milles exemples. Vraie littérature vs. Littérature jeunesse. Vraie littérature vs. Young-Adult. Vraie littératutre vs. BD/Manga. C’est usant de sans cesse chercher à rabaisser quelque chose qui ne fait au final.. pas de mal?

En tant qu’autrice Ielenna nous dit qu’elle doit beaucoup à la fanfiction. Qu’elle l’a poussée à mener toujours plus loin ses recherches, à trouver des solutions pour mener à bien son intrigue pour toujours rester dans les clous du canon tout en y ajoutant sa patte. Ça l’a entraînée dans ses styles d’écriture et l’a forcée à innover. Tout ça je ne l’invente pas, c’est ce que tu peux retrouver dans sa story sur son compte Instagram. En tant que lectrice, c’est un exercice somme toute similaire qui s’impose. Je ne suis pas à la recherche de « littérature fast-food », aussitôt commencée aussitôt finie, peut-être délicieuse mais au final lourde à digérer et facilement oubliée. C’est palpitant de commencer un récit dans un univers qui te fait vibrer pour parfois tomber sur la perle rare qui te fait vivre une aventure de dingue. C’est particulier de se retrouver face à un récit complètement différent mais à la fois terriblement similaire au canon. Quand une saga t’a fait voyager corps et âme à travers ses pages, t’a fait ressentir son histoire comme jamais, c’est tout naturel de ne pas être prêt à lui dire au revoir. Je ne veux jamais avoir à dire au revoir à Harry Potter. Les fanfictions ce sont ces échappatoires, ces extensions parfois brillantes du canon qui continuent à faire vivre cette magie. C’est là qu’on reconnaît de bons auteurs, en fait.

ron_potion.gif
moi quand je commence une bonne fanfiction des familles

Faire de la fanfiction est loin d’être facile. Rectification : faire de la bonne fanfiction est loin d’être chose aisée. Je salue, je me prosterne, que dis-je je vénère ceux qui y parviennent avec brio.

Le dialogue reste toujours ouvert petit monstre, dans le respect de tout en chacun. Mon mantra : bienveillance ou silence ! Au plaisir d’échanger dans l’espace commentaire.

signature_01

24 réflexions au sujet de “│TEA TIME TALK│Les Fanfictions”

  1. Quand j’étais ado (y a fort fort longtemps 😅) je m’étais inscrite sur un site Internet qui reproduisait les maisons de Poudlard. Tu pouvais notamment aller à la bibliothèque dans laquelle se trouvaient plein de fanfictions, la plupart autour de l’univers d’Harry Potter. J’y ai fait de magnifiques découvertes, j’ai lu de très belles histoires (j’étais très friande de la romance Hermione/Drago^^’). Mais j’ai fini par arrêter, trop déçue de ne jamais découvrir la fin de celles que je préférais. C’est le gros défaut des fanfictions et la raison pour laquelle j’ai arrêté d’en lire…

    Aimé par 1 personne

  2. Si je connais le concept, je n’ai jamais lu aucune fan fiction parce que je suis en général très attachée à la vision d’un auteur que j’ai tendance à considérer comme seule valable. Pour autant, je ne suis pas réfractaire à l’idée que des passionnés continuent à faire vivre des histoires et des univers à travers leur propre imagination, c’est d’ailleurs un très bel hommage à faire à partir du moment où un auteur est d’accord…
    Bref, je ne lis pas de fan fictions (et vu la taille de ma PAL, c’est préférable), mais je pense me laisser tenter un jour notamment si je trouve de bonnes fan fictions de La Passe-Miroir (en supposant que l’autrice est ok sur ce point). L’univers de cette série est tellement riche que je suis certaine qu’on peut encore l’exploiter à foison.

    J'aime

  3. Personnellement, je n’ai rien contre la fanfiction à partir du moment où les droits de l’auteur sont respectés. Comme tu l’as dit, si l’auteur n’est pas d’accord, ne pas en faire. Si l’auteur a des restrictions, les respecter (Rowling par exemple souhaite que les FF restent tout public donc exit les délires tortueux de débauche qu’on voit souvent). J’ai pratiqué pendant plus de 10 ans le jeu de rôle sur forum et quand on exploite des univers existants, on est clairement dans la fanfic. C’est ce qui m’a donné envie d’écrire à l’origine (même si ce que j’écrivais à l’époque n’était pas toujours glorieux 😅🤣) du coup comme toi j’aimerai que la vision des gens sur la FF évolue mais c’est un peu comme la vision sur l’auto édition. Tant qu’il y en aura une majorité pour prendre ça par dessus la jambe… On ne pourra pas évoluer :/

    J'aime

  4. Je ne lis pas de fanfictions… Mais j’aime bien le concept du moment que les auteurs sont d’accord avec le principe.
    Je n’ai pas le temps de chercher des fanfic’ et puis globalement, j’aime lire sur liseuse ou sur papier, du coup, ça limite mes choix. Bref. J’approuve ce que tu dis. Faire une bonne fanfiction, c’est pas aisé du tout et pas donné à tout le monde non plus. J’ai personnellement écrit une fanfic’ du Seigneur des anneaux et une sur Dragon Ball Z quand j’avais 17 ans mais je n’ai pas voulu partager ça avec qui que ce soit. 😂. Je crois que j’ai brûlé mes écrits depuis. 😉
    Merci pout cet article très sympathique

    J'aime

    1. C’est ça. Tout doit se faire en respectant les désirs de l’auteur !

      J’ai été surprise de constater que de plus en plus d’auteurs de fanfiction finissent par publier en epub une fois l’entièreté de la FF terminée ! Du coup je vais essayer de reprendre un peu car j’avais arrêté pour les mêmes raisons : impossible de lire sur pc !

      Avec plaisir, ravie qu’il ait plu !

      Aimé par 1 personne

      1. Une liste avec les FF publiées et achetable, si tu as ça, je ne dis pas non (ou si tu fais un autre article dessus peut-être) mais en attendant, j’ai une PAL bien pleine donc j’évite de chercher des Titres à y ajouter pour le moment.

        J'aime

  5. Personnellement, je crois que je n’ai jamais eu de chance en ce qui concerne les fanfictions. Lorsque j’étais très jeune, j’avais trouvé une suite aux livres Harry Potter (plus de deux milles pages, j’étais aux anges!) sauf que je ne comprenais absolument pas ce qu’il se passait: des personnages de nouveau vivants, des événements qui ne se sont jamais déroulés… et oui, j’étais en train de lire une fanfiction, et celle-ci réécrivait les trois derniers tomes de ma saga favorite! Je n’étais pas très contente que ces trois derniers tomes aient été modifiés, balayés, piétinés, pour être remplacés par… une histoire que je n’appréciait pas! Après cet échec, j’ai redécouvert les fanfictions, mais je ne les ai jamais vraiment admirées. Je préfère les véritables livres, qui comportent leur propre histoire 🙂

    J'aime

  6. J’en lisais étant plus jeune et j’en écrivais. (Aussi, comme l’un des comm plus haut car j’étais sur des forums d’écriture ou de jeux de rôle.) Ca reste une distraction comme une autre. Ca m’amuse de voir que ça fonctionne toujours autant. Même s’il est vrai que certains travers me surprendront toujours, mais c’est peut-être une manière d’expier des démons ou d’aller vers l’interdits.

    J'aime

  7. Les fanfics m’ont vraiment apporté beaucoup de choses, notamment une amélioration en anglais. Actuellement, je continue d’en lire même s’il est vrai que ce n’est pas quelque chose dont je parle avec mon entourage. On sent bien qu’il y a un mépris envers les lecteurs et les auteurs de fanfics. Maintenant, je suis assez sélective mais je rencontre de formidables auteurs.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s