LECTURES, Young-adult

│J’AI LU│Le Château des brumes

chateau_brume.jpg

4e_couverture

Un hôtel somptueux, caché dans les nuages.
Des intrigues à tous les étages.
Et au milieu de tout cela, Fanny, une jeune stagiaire de 17 ans.
Comme le reste du personnel, elle a fort à faire pour offrir aux clients un séjour exceptionnel en cette fin d’année.
Elle est loin de se douter qu’elle va bientôt se retrouver au beau milieu d’une aventure périlleuse.
Elle est loin de se douter qu’elle risque non seulement de perdre son emploi, mais aussi son coeur.


MAIS CE LIVRE Y A RIEN QUI VA HELP.

Bonjour. Tu veux lire une nouvelle chronique fâchée ? Je t’en prie.. Poursuis donc.

Fanny Fanny Fanny, chère et tendre Fanny. Si tu es comme moi, tu abhorres les histoires dont l’héroïne principale geint tout le long. Du coup. Ne lis pas ce livre. Vraiment fuis, le plus loin possible et ne reviens jamais.

lionking_10.gif

 

Au départ, c’était pourtant pas mauvais. Enfin. Les 5 pages du prologue quoi. Qui t’envoient du lourd avec une scène digne d’un film d’horreur : la Fanny en sang, un gosse endormi dans les bras en train de fuir dans la neige. Oui et bien cette scène précise arrive au 86% du livre. 86 POURCENTS. Je. Wow. Qu’est-ce qu’il se passe les pourcents avant (oui je l’ai lu sur liseuse, d’où le pourcentage) ? Et bien… RIEN.

Honnêtement, je n’ai pas grand chose d’autre à dire que c’est une énorme perte de temps. Si le cadre de l’histoire est sympathique avec le château perdu dans la neige bah c’est bien le seul truc de sympa dans ce foutoir parce que le reste est loin d’envoyer du lourd. L’intrigue est inexistante. C’est bien simple, y a tellement peu à exploiter pour cette chronique que ce sera probablement la première chronique négative COURTE que j’aurai écrite de ma vie. Ce que le prologue mentionne n’est pertinent qu’arrivé aux 60% et il faut donc encore attendre trois plombes pour que l’histoire démarre réellement. T’as bien compris, ça débute quand ça finit, absolument. Le reste du livre ce n’est que Fanny qui se plaint. T’as pas encore tout vu, non non *rire désespéré* : elle se plaint parce qu’elle n’arrive pas à embrasser Pierrpoljack fils de l’hôtelier. J’en perds mes mots. Évidemment, dans tout ça on te case une espèce de triangle amoureux de mauvais goût parce que la Fanny ça la dérangerait pas d’embrasser aussi Tartenfion de la Chambre jeneséplulaquelle. BREF. QUI EMBRASSER ? En vrai, j’aimerais beaucoup n’avoir que ses tracas à elle dans ma vie, ça doit être sympa. Plus sérieusement, c’est d’un pathétique. Elle ne fait pas les choses à moitié en plus, on la retrouve en train de pleurer dans sa chambre parce qu’elle n’a pas eu son bisou et nous on pleure avec elle parce qu’on se demande WHERE THE HELL EST PASSÉ LE SCENARIO? Faut  aussi que je t’explique que lorsqu’enfin la scène du prologue arrive, la meuf est quand même blessée je rappelle elle pisse le sang, bah elle a suffisamment de lucidité que pour se dire que « waw pouléjambon le fils de l’hôtelier (ou l’autre, je me rappelle même plus) il est quand même beau là dans la nuit noire avec la lune tout ça tout ça on l’embrasserait bien ». TUEZ-MOI.

sherlock_01.gif
moi en repensant à Fanny ma douce Fanny

 

Bref. Un énorme coup de coeur. Les personnages, l’intrigue, j’ai adoré.

signature_01

12 réflexions au sujet de “│J’AI LU│Le Château des brumes”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s