Horreur, LECTURES, Science-fiction, Young-adult

│J’AI LU│Wilder Girls

wilder_girls

4e_couverture

Une île sauvage, trois amies inséparables, une descente aux enfers.

Voilà bientôt dix-huit mois qu’un mal inconnu, la Tox, a frappé l’île Raxter. Dix-huit mois que le pensionnat pour jeunes filles qui en occupe la pointe a été mis sous quarantaine. D’abord, la Tox a tué les enseignantes, une à une, puis elle a infecté les élèves, dont les survivantes portent désormais ses monstrueux stigmates dans leur chair. Coupées du reste du monde, cernées par les bêtes mutantes qui rôdent dans les bois alentour et livrées à elles-mêmes, celles qui restent n’osent plus sortir de l’enceinte de l’école. Jour après jour, elles attendent le vaccin que le gouvernement leur a promis. Hetty et ses deux meilleures amies, Byatt et Reese, se serrent les coudes malgré les privations, bien déterminées à lutter ensemble jusqu’au bout…

Plus glaçant encore que Sa Majesté des mouches, un huis clos féminin et féministe qui a fait frissonner l’Amérique de plaisir !


J’attendais cette sortie avec impatience. J’avais vu tourner le livre sur quelques comptes qui l’avaient lu en VO et qui l’encensaient avec enthousiasme. Vu le résumé, ça ne pouvait que me plaire ! Mais… Je n’ai pas détesté cette lecture. Je ne l’ai cependant pas particulièrement aimée non plus. Je suis passée par trois stades : je me fais chier – ah ça bouge enfin – meh tout ça pour ça.

On suit principalement Hetty, accompagnée de Byatt et Reese. Comme tu peux le lire dans le résumé, la Tox sévit sur l’île où se trouve leur lycée. Pas de chance, le covid-19 à côté c’est de la franche rigolade parce que la Tox c’est le genre de machin qui te fait muter en des trucs moyens sympas, en plus de te faire souffrir le martyr ou de te tuer. Y a quand même pas mal de détails passés sous silence concernant la maladie… Les héroïnes ne sont pas plus avancées que nous, lecteurs. Elles attendent des réponses du gouvernement et compagnie, supposés travailler à la réalisation d’un vaccin.

Le soucis principal… c’est cette lenteur terrible. L’autrice tente de jouer avec nos nerfs en optant pour un huis-clos sur fond horrifique. Si ç’a plus que marché pour certains, ce ne fut malheureusement pas mon cas. Je n’ai pas ressenti cette atmosphère oppressante voire même irrespirable que j’avais espérée. Y avait du blabla. Beaucoup de blabla pour dire peu ou même rien au final. C’est aussi le but d’un huis-clos, tu me diras ! Et d’habitude ça marche plutôt bien chez moi. Le bouquin se trouve un second souffle de part quelques révélations sympas qui relancent un peu le scénario et c’est ce qui m’a fait tenir. Pourtant, tout finit par se casser la figure assez vite. Très peu de questions trouvent réponses, sans oublier cette fin beaucoup trop précipitée. On passe de rien à tout, y a pas vraiment d’équilibre dans ce livre. C’est peut-être le but, d’ailleurs. Mais ça n’a pas fonctionné avec moi.

Je reste la première stupéfaite de ne pas avoir accroché. La petite panne de lecture dans laquelle je me trouve actuellement doit jouer un rôle même si je suis loin d’être la seule à reprocher le manque de dynamisme au bouquin. Vu le nombre de personnes qui ont adoré, je ne peux que te recommander de tester si la 4e de couverture te plaisait !

Et toi, tu l’as lu ? Qu’en as-tu pensé ?

signature_01

13 réflexions au sujet de “│J’AI LU│Wilder Girls”

  1. Depuis le temps que je le vois, il me donne de plus en plus envie de le lire. En espérant que ça ne me fera pas le même effet que toi mais sinon merci pour l’article 😉

    J'aime

  2. Il me faisait énormément envie mais ton avis me refroidit un peu… Je tenterais quand même le coup mais si vraiment c’est beaucoup trop lent, je ne me forcerai pas (surtout si, comme tu dis, la fin n’en vaut pas tellement la peine).

    J'aime

  3. Je comprends ta critique ! Je l’ai lu il y a un ou deux mois, et même si j’ai beaucoup aimé l’ambiance, avec le recul, c’est vrai qu’il manque sans doute de dynamisme. Peut-être est-ce dû à son public, young adult, qui ne va pas forcément aussi loin dans l’horreur ou l’action qu’on espérait ? J’ai passé un bon moment avec ce livre pour ma part – j’aime beaucoup les huis-clos, et ce contexte de mutations, d’isolement, d’héroïnes, m’a fait penser au très déroutant Annihilation de Jeff Vandermeer – mais je ne le retiendrai pas dans des coups de coeur je pense.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s