Fantasy, Jeunesse

│J’AI LU│Starfell #1

starfell_01

4e_couverture

Vous avez égaré des clés, une chaussette ou même un dentier ? Adressez-vous à Violette, la plus jeune sorcière de la famille Dupin, qui retrouve tout ce qui a été perdu. Un don qui n’a rien d’excitant, contrairement à celui de sa mère qui parle aux morts. Ou à celui de sa soeur, Genièvre, qui peut faire exploser ce qu’elle veut. Jusqu’au jour où Moreg Vaine, la magicienne redoutable et redoutée du royaume, se présente. Non, ce n’est pas Mme Dupin qu’elle veut voir, ni Genièvre, c’est Violette. Mardi dernier a disparu de la mémoire du monde. Tous les faits et gestes de chacun ont été effacés. Une seule personne a le pouvoir de retrouver ce jour perdu et de sauver la magie : Violette Dupin. C’est le début d’une fantastique aventure où l’on croisera des trolls, des elfes et même un dragon…


Un grand merci aux éditions Casterman pour cet envoi ! Starfell est disponible en librairie depuis aujourd’hui et est l’un de ces petits livres jeunesse drôlement bien pensés dont la lecture fut bien plus qu’agréable. Reste jusqu’à la fin de l’article pour une petite surprise (enfin, plus si petite vu que c’est dans le titre).

Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il s’agit de grande littérature jeunesse, j’ai vite ressenti les limites de cet univers bien qu’il n’en reste pas moins plaisant à découvrir. Dans ce monde-là, on ne trouve pas la magie à tous les coins de rue… Elle se fait rare et seules certaines chanceuses personnes naissent avec des pouvoirs. D’ailleurs, ne t’attends pas à rencontrer des sorciers et sorcières qui maîtrisent mille-et-un sortilèges : la majorité ne développent qu’un seul type de pouvoir. Puis d’ailleurs, je disais ‘chanceuses’ ? Pas tellement ! Les sorciers sont assez mal perçus, ils effrayent plus qu’ils n’en imposent et sont même parfois bannis de certaines villes.

Notre héroïne Violette a bien peu d’estime pour son don, retrouver des objets perdus ça n’en jette pas autant que déplacer des choses par la pensée, faire exploser des objets ou même encore parler aux morts. Elle possède un manque de confiance en elle assez évident et il est d’autant plus accentué que sa famille (et pas que) ne cesse de lui faire savoir qu’elle n’est pas très intéressante. C’est un aspect de ma lecture que j’ai trouvé assez intelligemment exploité. Violette finit par rencontrer des personnages d’une bienveillance folle qui croiront en elle comme personne ne l’avait fait auparavant. En réfléchissant au public-cible, tu te rends assez aisément compte que c’est pas mal pertinent d’apporter ce type de réflexion. Je pense notamment aux paroles adressées par la grand-mère de Violette, seule personnage réellement sympathique de sa famille, qui font un bien fou à lire, même la vingtaine passée ! La présence de cette grand-mère est assez déterminante dans le développement de l’intrigue et de l’héroïne. Je me devais de la mentionner, j’ai toujours un gros faible pour les représentations de personnes âgées dans la littérature.

Le seul véritable problème que je retrouve régulièrement en récits jeunesses, c’est la difficulté que j’ai de me lier aux personnages secondaires. Pas par rapport à leur âge, mais davantage à cause du manque de profondeur les concernant. J’ai souvent l’impression qu’ils sont moins approfondis que le héros ou l’héroïne et ça me donne moult difficultés pour m’attacher à eux. Starfell n’y échappe pas, malheureusement. À part Violette et son kobold-chat de compagnie, les autres personnages m’ont paru un peu trop fades.

Malgré ce petit point noir, cela restait un moment de lecture vraiment sympathique ponctué d’humour un peu absurde comme on l’aime – grosse force de ce roman, d’ailleurs. Les thèmes de la confiance en soi, du courage et de l’amitié qui y sont au centre en font une lecture qui sonne terriblement juste. Je recommande à tous les amateurs de jeunesse !

signature_02

19 réflexions au sujet de “│J’AI LU│Starfell #1”

  1. Je sais que je ne gagne jamais aux concours (bon, ok, je n’y participe jamais en fait donc c’est normal huhu) mais c’est parce que c’est toi et que ce livre a quand même l’air chouette 🖤🌿

    J'aime

  2. Merci pour cette découverte de ce livre qui a l’air franchement sympa. C’est cool que jeunesse ne veuille pas dire dénué d’intérêt^^ Je participe au concours avec plaisir ! 🙂

    J'aime

  3. Je ne vais pas mentir, ce roman m’attire surtout pour sa couverture et vient ensuite le résumé, off course. Je ne me suis pas beaucoup essayée aux romans jeunesse mais j’aimerais beaucoup tester, donc pourquoi pas avec celui-là ! Je participe en tous cas, merci beaucoup à toi !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s