LECTURES, Thriller, Young-adult

│J’AI LU│Broken Things

broken_things.jpg

4e_couverture

Avant de devenir les Monstres de Brickhouse Lane avant que le pays tout entier, du Connecticut à la Californie, nous connaisse sous ce surnom, avant que des blogs publient des photos de nos visages, avant que plusieurs sites internet ne plantent parce qu’un trop grand nombre de visiteurs avaient entré nos noms dans des moteurs de recherche , nous étions des filles quelconques, et nous n’étions que deux.

Obsédée par le roman fantastique Le chemin de Lovelorn, trois jeunes filles en marge tentent de recréer le monde de leur imagination dans les bois. Jusqu’au jour où le jeu va trop loin… L’une d’elle est retrouvée morte, dans des circonstances qui rappellent le roman. Tout accuse les deux survivantes. Cinq ans plus tard, alors qu’elles tentent de tourner la page, le passé ressurgit.
Il est temps de reprendre le chemin de Lovelorn…


Les vrais auront déjà vu passer cet article sur le blog ehe. En cours d’écriture, je croyais le programmer qu’en fait je le publiais. Évidemment, c’est à ce moment-là que mon PC a choisi de buguer comme jaja et de prendre mille ans à supprimer cet article. MAIS CETTE FOIS-CI, C’EST LA BONNE.

Et malheureusement, je n’ai pas grand chose de positif à raconter. Ma relation avec ce bouquin fut assez complexe. Je l’ai vu passer sur bookstagram au moment de sa sortie et on sait que j’ai un faible pour les thrillers young-adult SAUF que je ne suis jamais satisfaite par ce que je lis. Je n’apprends donc jamais de mes erreurs… J’ai vite vite acheté ce livre et je l’ai commencé aussitôt reçu. Puis… j’ai dû me résoudre à le poser pour privilégier quelques SP qui venaient de me tomber dessus en masse ainsi que mes lectures pour la fac. C’était il y a plusieurs mois, tout de même, je tiens à le préciser. J’ai repris ce livre où je l’avais laissé et ce courant mai. J’avais déjà parcouru presque la moitié de l’histoire et je me souvenais assez des détails pour me permettre de ne pas tout recommencer à 0.

Avec le résumé de départ, cela promettait quelque chose de plutôt captivant. Ce meurtre sur un fond presque fantastique avec la mention de cette fameuse histoire Le Chemin de Lovelorn… De quoi me donner très envie de débuter cette lecture. Sauf que… c’était long, lent et pas mal ennuyeux. J’ai eu l’impression de lire presque 500 pages de redondances. Les chapitres alternent entre nos héroïnes, Mia et Brynn, qui sont toutes les deux terriblement insipides. J’ai déjà oublié plusieurs détails les concernant mais je pense qu’on peut les résumer à : hormones en effervescence. Voilà. C’était d’un pénible. Mia passe son temps à geindre que son amour de toujours Owen le merveilleux ne l’aime plus et l’a trahie en privilégiant Summer (aka la fille assassinée), quelle tragédie. Ensuite Brynn rencontre l’amie de Mia, Abby, et voilà qu’elle veut désespérément l’embrasser dès qu’elle ouvre sa bouche. Ou même quand elle ne l’ouvre pas d’ailleurs. J’ai eu l’impression de lire ça pendant 500 pages. C’est pour m’achever.

Le principal élément de cette lecture qui m’a posé problème, c’est surtout la fameuse Summer. Le trio qu’elles formaient semble être une copie pâle d’une clique à la Pretty Little Liars. Il n’y a juste aucune bienveillance chez Summer c’est ahurissant. On t’explique bien qu’elle a un parcours de vie merdique mais on dirait presque que c’est mis en avant pour l’excuser et la dédouaner de ses comportements problématiques. Parce que pour mettre ses amies en danger, les dénigrer constamment, se montrer littéralement homophobe envers Brynn et l’humilier publiquement parce qu’elle-même n’a pas confiance en elle, là y a du monde. Plus on me la dépeignait, moins j’avais envie de découvrir ce qu’il lui était arrivé. L’intrigue a fini par se poursuivre sans moi, je ne la trouvais presque plus digne d’intérêt et je ne suis d’ailleurs vraiment pas convaincue par le final. C’est cohérent mais je m’attendais à quelque chose qui me laisse sur le cul, ce ne fut pas le cas.

Au final, j’ai apprécié la touche de fantastique un rien horrifique que Lovelorn apporte et c’était pour cet aspect que j’avais acheté le bouquin. Il s’avère que cela reste pas mal en retrait et sous-exploité à mon sens. Combiné à des personnages casse-pieds et des longueurs exaspérantes, tu comprends que je ne garderai pas un souvenir fantastique de cette lecture. Dommage.

signature_02

3 réflexions au sujet de “│J’AI LU│Broken Things”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s