Fantasy, LECTURES

|J’AI LU| Bakemonogatari, légendes chimériques #1

bakemonogatari_01

4e_couverture

Koyomi Araragi est un lycéen un peu particulier : mordu par une vampire âgée de 500 ans, il doit composer avec des capacités hors du commun qui le rendent, malgré lui, sensible aux phénomènes surnaturels… Un jour, il rattrape Hitagi, une de ses camarades de classe, alors qu’elle chutait dans les escaliers. Quelle n’est pas sa surprise quand il découvre qu’elle ne pèse pratiquement rien ! Très vite, Koyomi réalise qu’une entité chimérique a pris possession de la jeune fille et qu’il va devoir lui venir en aide…


Il m’aura fallu plus de deux semaines avant d’avoir enfin un instant de répit pour la rédaction de cette chronique. Cela risque donc peut-être d’être plus court que prévu car je n’ai plus tout en mémoire… Je profite également de cette intro pour remercier les éditions Pika pour cet envoi et ce tout nouveau partenariat ! On inaugure tout cela d’une très belle façon : Bakemonogatari a frappé pile là où il fallait.

Je suis tout à fait novice question light novels. J’avais plutôt apprécié le premier que j’avais lu (ne me demande plus le titre, par contre, ça date) et n’avais plus réitéré l’expérience. Bakemonogatari fut donc une espèce de second baptême plutôt réussi. Le personnage principal, Araragi, est un lycéen mais également un vampire. Puis, pas n’importe quel lycéen-vampire : un type qui parle, respire, vit sarcasmes. Comment te dire ? J’ADHÈRE. J’ai directement accroché avec lui et je pense que c’est vital d’apprécier l’humour absurde, de même que le cynisme, pour vraiment rentrer dans le livre. Dès sa rencontre avec Senjôgahara, une jeune fille qui ne pèse que quelques kilos, le livre montre sa vraie couleur : une constante, inépuisable joute verbale. Un vrai régal.

L’action est donc loin d’être présente, c’est un aspect dont il faut avoir conscience. Ça ne va pas casser la baraque toutes les trois pages, ni t’en mettre plein les mirettes de par son génie dynamique. La force du récit réside presque uniquement dans la puissance de ses dialogues. Il y a un peu trop d’intelligence, d’esprit et de politiquement incorrect qui suintent de chaque conversation et pfiou. J’ai pris mon pied. Ça ne m’arrive que très peu de tomber sur des livres aussi sournoisement ingénieux. Je n’ose même pas imaginer la claque que cela doit être de le lire en VO (donc pas pour moi, je lis déjà l’anglais, l’italien, l’espagnol, le japonais viendra plus tard).

Bakemonogatari rassemble des espèces d’histoires relativement courtes, à l’origine deux tomes ont été créés mais les éditions Pika ont préféré répartir les nouvelles sur trois tomes. Araragi se voit être confronté à différentes entités du folklore japonais donc, au-delà de l’aspect fantastique, il y a aussi toute une dimension presque pédagogique que j’ai réellement appréciée. Elle s’insinue totalement et subtilement entre chaque dialogue pour parfaire l’impression de maîtrise absolue que j’expérimentais déjà. La première histoire est donc celle de Senjôgahara, une lycéenne qui fait un vrai poids-plume. Tout le délire c’est d’évidemment comprendre ce qu’il s’est passé chez elle… Même idée pour la deuxième partie dans laquelle le héros rencontre une jeune fille qui ne peut littéralement plus retrouver le chemin de sa maison.

Entre légendes et problématiques bien réelles du monde actuel, le livre appuie là où il faut pour faire réagir son lecteur. J’ai tellement, tellement ri mais également beaucoup réfléchi grâce à cette lecture. L’auteur s’aventure parfois à aborder des sujets forts et importants, toujours avec une GROSSE dose de second degré. J’insiste, il faut vraiment en avoir conscience car, sans ça, tu passerais à côté du génie du livre pour peut-être même le juger comme étant à la limite de l’incorrect. C’est là ce que j’ai trouvé merveilleux, quelque part, certaines remarques sont parfois tout à fait déplacées mais amenées d’une façon qui forcent la réflexion chez le lecteur. En gros, je recommande et j’ai hâte de lire la suite !

signature_02

 

3 réflexions au sujet de “|J’AI LU| Bakemonogatari, légendes chimériques #1”

  1. Félicitations pour ton nouveau partenariat avec Pika ! J’ai l’impression qu’ils contactent de nouveaux blogueurs en ce moment c’est chouette ☺️ j’avais hésité à commencer le manga je n’arrive toujours pas trop à savoir si ça me plaira 😅

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s