LECTURES, Young-adult

| J’AI LU | City Spies

city_spies

4e_couverture

Jeune hackeuse redoutable, Sara va être incarcérée pour de très longues années quand « Mère », un agent du MI6, lui épargne cette condamnation. Éberluée, elle suit ce personnage mystérieux et fascinant jusqu’en Écosse. Elle y rencontre quatre autres adolescents, Rio, Paris, Sydney et Kat, recrutés comme elle pour former une cellule secrète d’espions.
Première mission : lors d’un sommet international pour l’environnement à Paris, ils doivent empêcher un groupe de terroristes de commettre un attentat en infiltrant le congrès. Quand un nouvel élément surgit : Umbra, l’organisation criminelle qui a tenté de tuer Mère cinq ans auparavant, rôde également à Paris… Qui a dit que sauver le monde était facile ?


Je remercie les éditions Casterman pour cet envoi ! Je n’ai jamais lu de livres avec des espions, mais le combo espionnage et young-adult me faisait plutôt de l’oeil ! Verdict ? C’était relativement sympa mais je ne poursuivrai probablement pas l’aventure.

Lorsque l’on débute le roman, la très jeune Sara est mise sur notre chemin. Petit prodige du piratage informatique, elle se fait repérer par « Mère », un agent du MI6 qui va la prendre sous son aile et lui éviter le centre de détention pour mineurs. J’ai a-do-ré le début du livre. C’est tout à fait rythmé, ça prend parfois même une tournure décalée. Un vrai régal. Les personnages s’avèrent plutôt comiques, point bonus pour moi. L’étrange agent embarque donc Sara en Écosse, où elle rencontre d’autres adolescents également « sauvés » par Mère.

L’affaire se corse un peu à partir du moment où Atchoum, Prof et Simplet se présentent. Pardon, Rio, Paris et Kat. Ils m’ont semblé très peu approfondis, à part Paris dont le background est efficacement établi. Pour les autres, leur présence m’était assez égale. C’est dommage, surtout concernant Kat qui donne rapidement une impression froide et inaccessible : ça m’intrigue mais au final, rien ne vient m’accrocher davantage. C’est tout pareil pour Mère qui envoie du lourd dès le départ mais dont la construction finit par s’étioler au fil des pages. Le livre démarre, pour ainsi dire, sur les chapeaux de roue mais cette course endiablée s’essouffle trop rapidement à mon goût. J’ai fini par passer carrément à côté de l’intrigue alors que les cinquante premières pages (voire la première centaine) m’avaient vraiment plu.

Tu me connais à présent, quand je cale sur les personnages c’est foutu. C’est vraiment l’aspect qui me touche le plus, je peux parfois tout à fait faire l’impasse sur un scenario bancal si la construction des personnages est irréprochable, mais pas dans le sens inverse. Totalement subjectif tu me diras… La thématique de l’espionnage m’a bien plu, l’aspect machinations en tout genre également : pour ça, le roman se montre efficace. C’est vraiment concernant les personnages que ça coince ! C’est tout à fait probable que le tome suivant offre plus de matière à ce sujet, mais je n’ai pas assez accroché que pour attendre.

signature_02

3 réflexions au sujet de “| J’AI LU | City Spies”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s