LECTURES, littérature

| J’AI LU | Les belles endormies

belles_endormies

4e_couverture

Publié en 1961, ce roman décrit la quête des vieillards en mal de plaisirs charnels qui rejoignent pour une nuit les belles adolescentes endormies qui les attendent pour leur offrir les derniers voluptés et le souvenir des femmes de leur jeunesse.


Bonjour, je procrastine totalement l’écriture de cette chronique. C’était une lecture difficile, dans un sens quasi académique. Plusieurs éléments m’ont dérangé, mais en poussant l’analyse, il est possible d’en dégager un tout autre sens. Je n’avais pas la tête à me prêter à cet exercice directement et ai eu besoin de plusieurs jours avant de réussir à mettre des mots sur tout ça.

La personne qui m’a prêté ce livre m’avait assuré que « je risquais de bien aimer ». Pourtant, après avoir parcouru la quatrième de couverture, j’avais moult a-priori. Ceux-ci se sont vérifiés lorsque j’ai débuté ma lecture. Un bâtiment, de jeunes femmes endormies presque offertes à de vieux hommes esseulés : fuyons. Une règle est assez vite établie : il est interdit de faire quoi que ce soit aux femmes. Le vieil homme narre ainsi cinq nuits qu’il passera avec cinq filles différentes. L’analyse la plus évidente à effectuer est celle d’un énième livre gonflé d’une obsession presque malsaine pour la beauté féminine, avec un penchant sexiste et assurément dangereux. Ne t’y méprends pas, j’ai absolument abhorré plus d’une lignes de ce livre :

Le corps de sa fille n’était pas fait autrement que celui de toute femme. Il était fait pour subir la loi de l’homme.

Merveilleux, right ?

Au final, cela s’avère un exercice intéressant, une fois l’indignation passée. Je l’ai dit, il y a cette notion d’obsession pour le corps et la beauté féminine. Toutefois, l’aspect pervers n’est créé que dans et par les yeux de celui qui regarde. Un corps n’est qu’un corps. Il n’y a absolument rien de mystique ou merveilleusement charnel dans le corps d’une femme. Ce que ce livre démontre c’est surtout à quel point les femmes existent à travers le regard que les hommes posent sur elles. À quel point nous sommes définies par et pour une société d’hommes. J’imagine que l’auteur souhaitait mettre son lectorat mal à l’aise, il lui demande de passer outre son inconfort pour entamer une réflexion.

Au-delà de l’admiration portée à la femme, le livre comporte toute une dimension éphémère. L’auteur, à travers son personnage, exprime un besoin de « saisir l’impression à l’état pur« . De ce que j’ai pu comprendre, c’est quelque chose de très récurrent dans ses écrits et j’admets avoir été sensible à cet aspect. Chacune des nuits passées en compagnie du vieil homme permet au lecteur d’entretenir un rapport inhabituel avec le temps qui passe. Dans ses descriptions de paysages, des visages qui lui sont présentés, de la peau des femmes étendues à ses côtés, il est soumis à ses propres souvenirs. De multiples évocations de son passé lui parviennent, ces jeunes femmes endormies jouent le rôle d’une espèce de fontaine de jouvence. Mais avant tout, il se rend compte de son rôle passif par rapport à ces dernières. Cette passivité à laquelle il est contraint déclenche une certaine colère et des idées noires. C’est très représentatif de ce que la vieillesse provoque. Il ne peut que la subir, il est forcé à l’inaction.

Dans Les belles endormies, le temps semble suspendu. Le lecteur côtoie de près le sommeil éternel entre évocations d’amour, beauté, solitude et vieillesse. Je n’arrive pas à me mettre d’accord sur mon opinion, il m’a suffisamment dérangée que pour me trouver incapable d’affirmer que je l’ai aimé. Cependant, je ne peux nier l’impact que cette plume a eu sur moi et la réflexion provoquée…

signature_02

2 réflexions au sujet de “| J’AI LU | Les belles endormies”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s