LECTURES

| J’AI LU | Le Drakkar éternel

drakkar_eternel

4e_couverture

Maël et Astrid, deux collégiens en vacances, sont projetés à bord d’un drakkar, un navire viking. Ils voguent à présent sur une mer mythique, celle qui entoure les Neufs Royaumes présents dans l’arbre de la mythologie nordique : Yggdrasil.
Pour rentrer chez eux, les deux adolescents doivent retrouver la clef qui libère le drakkar de sa malédiction : l’errance éternelle. Dans leur périple, ils rencontreront quelques figures emblématiques de la mythologie scandinave comme les dieux Odin et Loki, les Ases Lumineux et Obscurs, les nains, une Valkyrie.
Y arriveront-ils ?


Il s’agit du tout premier livre que je lis de cette autrice qu’il me tardait de découvrir. Pour ça, je peux remercier les éditions Scrineo qui m’ont envoyé ce titre ! Et quel titre, les monstres ! Bien que j’adore – que dis-je, je raffole – de tout ce qui touche à la mythologie nordique, je dois avouer que j’ai encore très peu lu de livres qui exploitent ces thèmes. Le Drakkar éternel est un récit jeunesse qui m’a fait passer un moment tout à fait sympathique parmi les Vikings.

La courte intro qui nous est proposée apporte rapidement une touche d’émotion. Le héros, Maël, se perd dans ses souvenirs de son amie, Astrid. On comprend vite que cette dernière semble portée disparue : mais pourquoi, comment ? Plongée dans les pensées de Maël, j’ai trouvé sa nostalgie très communicative. Astrid lui manque et l’autrice donne envie de comprendre ce qui lui est arrivé.

Ce qui sert fortement à l’histoire, c’est son dynamisme. L’autrice ne tergiverse pas, elle ne s’étend pas pendant cinquante ans dans des descriptions interminables ou des dialogues peu pertinents. Il y a un parfait équilibre dans cette histoire qui permet de s’immerger sans aucune difficulté dans cet univers. Le rythme est soutenu, parfois un peu rapide mais je n’ai pas trouvé ça problématique, au contraire. Le décor est posé dès les premières pages : Maël vit très mal sa scolarité. Il se fait harceler par de charmants zigotos, et ne peut compter que sur Astrid pour affronter son quotidien. L’amitié qui les lie est donc la pierre centrale du bouquin, on ressent vraiment à quel point ils tiennent l’un à l’autre. En quelques pages, leur quotidien à l’école laisse place à leur aventure en mer. Recueillis par une bande de Vikings victimes d’une malédiction, ils vont se retrouver embarqués un peu contre leur gré dans une quête pour les aider.

L’histoire est dotée d’une certaine versatilité. On ne s’ennuie pas, dans le sens où aucun chapitre n’est identique au précédent. L’autrice se renouvelle à chaque fois et j’ai eu l’impression de lire une multitude d’aventures en une seule. Tout s’emboîte à la perfection et reste cohérent quand on analyse ça dans sa globalité. J’ai pu retrouver des visages déjà connus du folklore nordique, tels que Loki ou Odin. D’autres le sont un peu moins mais un amateur appréciera leur présence, je pense notamment à Surt.

Au final, ce one-shot comporte beaucoup d’informations et beaucoup de péripéties. Cela peut s’avérer un frein pour beaucoup de lecteurs, surtout que cette accumulation peut désavantager quelque peu la profondeur de l’intrigue. En un peu plus de 220 pages, il est difficile d’optimiser chaque aspect d’un livre, j’en ai conscience. Pour ma part, j’ai trouvé que l’autrice équilibrait tout ça assez efficacement ! Son histoire est lisible, cohérente et surtout, très addictive. Certes, l’intrigue ne prend pas de tournure très risquée mais reste plus qu’agréable à découvrir. La présence de Maël et Astrid fait la force de ce bouquin, c’est vraiment une belle ode à l’amitié.

signature_02

3 réflexions au sujet de “| J’AI LU | Le Drakkar éternel”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s