Review > Un palais d’épines et de roses

 

 

infos-generales

Titre : Un palais d’épines et de roses

Auteur : Sarah J. Maas

Edition : La Martinière J

Pages : 524

Prix Amazon : 18.90eur

Cotation : 18/20

la-4e-de-couverture

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et pourquoi lui et sa cour se cachent-ils derrière des masques? Quel est le mal qui ronge son royaume et risque de s’étendre à celui des mortels?
À l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humain d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs? Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.
mon-avis

J’ai acheté ce livre sur un coup de tête absolument impulsif. Je connaissais son immense succès surtout chez les anglophones où il est sorti depuis bien plus longtemps que chez nous et j’ai voulu me lancer dans l’aventure les yeux fermés. (C’était vraiment le cas, je n’avais même pas lu la 4è de couverture!)

Et laisse-moi te dire une chose…

I just finished the most wonderful story

Et là pour le coup un GIF de Belle est carrément approprié vu qu’il s’agit d’une (vague, à mon sens) réécriture du conte de la Belle et la Bête.

Mais ne prend pas peur, ici la jeune fille n’est pas (que) en amour avec le « prince » sans faire autre chose de plus intéressant, contrairement à 99.9% des Disney.
Ici notre Feyre bouge ses fesses et c’est même elle qui vole au secours de son homme, c’est pas beau ça?

L’histoire peut être scindée en deux parties. La première sert de mise en situation, l’auteure nous raconte les légendes de ce monde, la vie de famille que Feyre mène (et c’est pas joli joli) et ensuite sa vie au palais de la Cour du Printemps. Cela peut sembler long et sans grand intérêt mais en réalité c’a été ma partie préférée. Découvrir ce monde si intriguant et tellement bien construit sous la plume de l’auteure était une source d’émerveillement. Il faut l’avouer, Sarah J. Maas écrit sacrément bien, ça faisait longtemps que je n’avais plus autant accroché à une écriture depuis Tahereh Mafi et sa saga Insaisissable ainsi que Le pays de l’Ailleurs.
Tout son univers est infiniment merveilleux. Le principe des différentes cours (Cour du Printemps, de l’Hiver, de l’Automne, de l’Été, de l’Aube et de l’Hiver) ajoute du charme, je me représente très précisément leur apparence. Imagine-toi te balader et passer d’une saison à l’autre en quelques pas, c’est fantastique. (Bon après tu peux pas vraiment te promener sur les terres de Prythian comme bon te semble, sauf si tu tiens à te faire trucider par des créatures impitoyables cachées dans les bois)
Dans la seconde partie, les soucis commencent. Comme tu as pu le voir dans le paragraphe précédent, son geôlier pour qui elle s’est éprise (Bon ça, c’était carrément prévisible hein, même si j’avoue avoir un peu du mal avec le concept ; Tu m’enlèves à ma famille, tu me fais prisonnière mais en fait t’es gentil donc je tombe amoureuse de toi. LOGIQUE.) se retrouve un peu dans les problèmes mais FEYRE À LA RESCOUSSE!
Elle va devoir affronter des épreuves sanglantes qui mettront sa vie, son humanité, sa dignité en danger afin de sauver Tamlin mais aussi tout son Royaume face à une dirigeante sans pitié.

Les personnages sont indéniablement bien construits.
Feyre, comme tu as pu le comprendre, est bien éloigné de l’image habituelle de « princesse en détresse » que nous renvoie les Disney de notre enfance, entre autre. Elle est courageuse, infiniment loyale, très altruiste, et plutôt bad-ass avec un arc et des flèches

(Katniss is that you?)

Katniss bow

J’ai pas trop trop apprécié Tamlin, mais je suis incapable de dire pourquoi! C’est vraiment propre à mes goûts je pense, il m’a semblé un peu trop parfait pour être réel (abawé c’est un livre). Et de plus j’ai du mal à cerner si ses sentiments pour Feyre sont réels ou s’ils ne seraient pas grandement influencés par la malédiction qui pèse sur son Royaume et dont elle pourrait les sauver. En gros, un peu un profiteur qui s’ignore mais en même temps tellement irréprochable au quotidien que booon ça passe! Mouais.

Lucien, le bras droit de Tamlin est très intriguant, j’espère qu’il détiendra un peu plus de place dans les prochains livres, qu’on le développera davantage!

Et vient pour finir Rhysand. Aaah Rhysand, qu’est-ce que j’en ai entendu parler avant de commencer ce livre. Au début, j’ai cru m’étouffer d’incompréhension quand il est apparu. Je ne comprenais mais absolument pas pourquoi il y avait un tel engouement pour lui alors qu’il semblait juste être INFECT. Mais oui. Semblait. On cache bien son jeu pour pouvoir survivre et aider les autres à survivre… Même s’il est clair qu’il détient un sale égo de mâle dominant, Feyre lui doit beaucoup. Tout comme Lucien j’ai hâte de voir son évolution dans les tomes prochains et voir si j’arrive à succomber à son charme comme les autres lectrices avant moi.

Un Palais d’épines et de roses est un livre que je recommande absolument, ça faisait une plombe que j’avais plus succombé à un univers autant qu’à celui de Prythian. Et tu veux savoir le pire? Il paraît que le deuxième tome est une triple tuerie… J’ai hâte.

Carte ACOTAR.jpg