Review > milk and honey

 

infos-generales

Titre : milk and honey

Auteur : Rupi Kaur

Éditeur : Andrews McMeel

Pages : 204

Prix Amazon : 11,26 eur

Cotation : 19/20

la-4e-de-couverture

this is the journey of
surviving through poetry
this is the blood sweat tears
of twenty-one years
this is my heart
in your hands
this is
the hurting
the loving
the breaking
the healing

mon-avis

Ce petit bijou de poésie a fait le tour des Instagram anglophones et il m’intriguait de plus en plus… Jusqu’au jour où je me suis décidée, sans trop savoir à quoi m’attendre, à le commander.

Best decision ever

Good choice

milk and honey, c’est un petit recueil de poésie en anglais divisé en 4 parties. Chaque partie se différencie des autres par son sujet, dans l’ordre : The hurting, The loving, The breaking, the healing.
De manière générale, les thèmes abordés sont la violence, les abus, l’amour, la perte et la féminité.
L’anglais est très abordable, si tu as le minimum de bases tu pourras sans problèmes t’en sortir, il ne faut vraiment pas que ce soit un frein à ta lecture vraiment.
Le livre est accompagné de croquis qui mettent en valeur les poèmes et rien que pour ça c’est une oeuvre d’art à part entière.

THE HURTING

C’est sûrement la partie la plus difficile à lire. Rupi Kaur n’hésite pas à parler ouvertement de sujets graves comme le viol et les abus ce qui rend son oeuvre d’autant plus poignante. On y ressent la détresse, l’incompréhension, la rage qui peuvent l’animer. C’est une vérité qui nous est jetée à la figure, qui blesse. Et qui dérange? Oui sûrement. Mais Rupi Kaur ne se tait pas. Pour moi, ça n’a vraiment pas été une partie facile à lire mais d’un autre côté elle fait exploser ce que trop de femmes doivent garder pour elle. Et ça. Ca c’est du génie.
The Hurting aborde aussi la place qu’elle a pu avoir au sein de sa famille (donc tu te doutes bien qu’elle a pas dû être considérée comme grand chose malheureusement…).

every time you
tell your daughter
you yell at her
out of love
you teach her to confuse
anger with kindness
which seems like a good idea
till she grows up to
trust men who hurt her
cause they look so much
like you

THE LOVING

La partie que j’ai un tout petit peu rikiki moins apprécié mais ça c’est parce que je possède actuellement 0% de fibre romantique et tu dois bien t’en douter avec The loving comme titre t’y échappes pas à la romance. Mais heureusement Rupi Kaur ne fait pas (tout le temps) dans le niais et l’innocence. Non encore une fois, elle est là pour rappeler qu’une relation peut vite arriver à des dérives parfois pas très saines et qu’il ne faut pas oublier de protéger son petit corps et coeur face à tout ça. De plus, elle a une position bien ancrée (et que j’approuve tellement) sur le fait qu’il faut apprendre à se satisfaire de soi-même et être en harmonie avec soi-même avant de pouvoir être heureux avec quelqu’un. Cette position revient à maintes reprises et même dans les parties suivantes.

i do not want you to have you
to fill the empty parts of me
i want to be full on my own
i want to be so complete
i could light a whole city
and then
i want to have you
cause the two of us combined
could set it on fire

THE BREAKING

De nouveau, une partie pas évidente à lire car abordant les sujets sensibles des relations toxiques et des ruptures. Je pense que chacun(e) pourra aisément s’identifier à la plupart des poèmes, après tout qui n’a jamais vécu de rupture amoureuse? Rupi Kaur possède un talent pour utiliser des tournures de phrases simples, souvent courtes mais tellement abondantes de sens que ça nous semble être la révélation. Plusieurs fois je repensais à mon vécu et je me disais « Oh mais tiens c’est exactement ce que je ressentais! » alors qu’elle balance littéralement 5mots banals. Encore une fois, ce que j’ai a-do-ré c’est les petites piques en mode girl-power qu’elle nous lance au travers de certains poèmes. Elle se sent indéniablement mal, elle culpabilise, est perdue MAIS trouve quand même la force de dire « Hé n’oublie pas chef c’est toi qui était tellement bien pour lui qu’il pouvait pas gérer ça ». Je trouve ça magique.

you were not wrong for leaving
you were wrong for coming back
and thinking
you could have me
when it was convenient
and leave when it was not

THE HEALING

Sans aucun doute MA PARTIE PRÉFÉRÉE de tous les temps. Là on est dans le total mix de girl-power, féminisme, boostage de confiance en soi, spread the love. LA TOTALE QUOI. C’est dans cette partie que tu te dis que tu pourrais carrément devenir pote avec Rupi Kaur. Que malgré ses moments de doutes elle possède de vraies convictions, elle a ses batailles et les mène avec succès. Elle nous envoie un soutien sans bornes, un message de gentillesse et d’amour qui met des étoiles dans le coeur.

stay strong through your pain
grow flowers from it
you have helped me
grow flowers out of mine so
bloom beautifully
dangeroulsy
loudly
bloom softly
however you need
just bloom

Bref

Tu l’as compris, j’ai tellement aimé que je songe me mettre à la poésie anglaise de ce type plus sérieusement, j’ai déjà repéré quelques livres sur Amazon qui m’ont l’air du même ordre et je pense donner une petite chance à ce genre qui m’avait laissé indifférente jusqu’ici..

Et toi, connaissais-tu milk and honey?